Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Jacques Grand'Maison (1931 – 2016)

Officier (1996)

Né à Saint-Jérôme le 18 décembre 1931, Jacques Grand'Maison est à la fois sociologue et théologien. Il fit ses études au Grand séminaire de Montréal, à l'Université Grégorienne au Vatican et obtint son doctorat à l'Université de Montréal où il est professeur titulaire à la Faculté de théologie depuis 1967. Par sa double formation académique, il a démontré la nécessité de décloisonner les discours enfermés dans les délimitations disciplinaires, que ce soit celles du droit, de la sociologie, de la psychologie ou de la théologie. Dans son oeuvre intitulée Les Tiers, il démontre la nécessité de prendre en compte les trois paliers qui constituent le cadre des pratiques sociales : les structures, les pratiques et les schèmes symboliques sous-jacents aux pratiques. Enfin, la recherche-action qu'il a menée au cours des sept dernières années sur les profils socio-religieux dans la région des Basses-Laurentides a eu des répercussions retentissantes dans les milieux socio-économiques, scolaires, judiciaires, médicaux, etc.

L’oeuvre de Jacques Grand'Maison a permis à la société québécoise de se mieux comprendre dans les tournants critiques des 40 dernières années. Auteur de 37 ouvrages, il a collaboré de façon déterminante à plus d'une vingtaine d'autres.

Le cardinal Turcotte le décrit ainsi : « Observateur perspicace de notre société et de son évolution, M. Grand’Maison contribue par ses analyses à une évaluation plus précise du chemin parcouru. 11 favorise ainsi une réflexion mieux éclairée et un engagement plus sensible aux enjeux fondamentaux de notre monde contemporain. »

Le témoignage de Fernand Dumont est éloquent: « L’oeuvre de M. Grand’Maison est considérable, tant par le volume des écrits que par leur portée. Elle situe son auteur au tout premier rang des théologiens et parmi les sociologues les plus estimés. Elle a renouvelé un grand nombre de questions : théologie de lÉglise, des signes, de la mission pastorale; étude du développement social, des nouvelles formes de stratification, du pouvoir, des générations et de leurs valeurs... La finesse des analyses y rejoint l'étonnante étendue de l'érudition. M. Grand’Maison n'est pas seulement un chercheur, un savant et un professeur. Depuis longtemps, il s'est engagé dans l'action sociale où il a apporté sa lucidité et son dévouement. À ma connaissance, il est peu d'exemples d'une pareille conjonction du savoir et du don de soi. »

M. Grand'Maison a reçu le Prix des sciences humaines du Québec en 1970, le prix Esdras-Mainville en 1981 et le Prix des sciences sociales du Canada en 1990. L’Université de Sherbrooke lui remettait en 1987 un doctorat honoris causa.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017