Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Clément Marchand (1912 – 2013)

Chevalier (2000)

Né à Sainte-Geneviève de Batiscan en 1912, Clément Marchand a fait ses études classiques au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières. Il les termine en 1932 avec le titre de bachelier ès arts. La même année, il devient journaliste à l'hebdo Le Bien public dont il fait l'acquisition avec son ami Raymond Douville. Sa carrière journalistique, qui regroupe quelque 15 000 articles, fait le pont avec celle d'imprimeur et d'éditeur.

Grâce à l'abbé Albert Tessier, un maître à penser de l'époque, il entre en contact avec le prince des poètes des années 20, Nérée Beauchemin, qui annote ses premiers poèmes. Il entretient déjà une correspondance avec Alfred Desrochers, laquelle durera de 1931 à 1959. S'ajoutent à ces noms prestigieux ceux d'Olivar Asselin qui le publie dans L'Ordre, de François Hertel, de Claude-Henri Grignon et, plus tard, d'Albert Pelletier qui publie ses essais dans la revue Les Idées. Dès ses débuts, il entre donc dans la littérature par la grande porte. Lorsqu'il écrit Les Soirs rouges, considéré comme un joyau d'art poétique et narratif, et reconnu pour révéler une précocité littéraire hors du commun, il est à peine dans sa vingtième année. D'ailleurs, cet ouvrage a mérité le prix Athanase-David dès 1939. En 1942, il reçoit de nouveau ce prix pour Courrier des villages.

Sa carrière de journaliste, d'imprimeur et d'éditeur a permis la publication de près de 300 livres, parmi lesquels ceux de Louis Dantin, Félix Leclerc, Gérald Godin, Alphonse Piché, Yves Préfontaine, Suzanne Paradis, Alexis Klimos. Si l'écriture journalistique lui a permis d'être lu par le plus grand nombre de lecteurs, elle a sans doute privé la communauté littéraire d'autres ouvrages de haut calibre. En revanche, la Mauricie a trouvé en lui un journaliste d'envergure et un leader d'opinion.

Clément Marchand a été membre de la Société des écrivains français. Actuellement, il est membre de l'Académie des lettres du Québec, membre honoraire de l'Union des écrivaines et écrivains québécois, décoré de l'Ordre des francophones d'Amérique et de l'Ordre des hebdos régionaux du Québec, président d'honneur de la Société des écrivains de la Mauricie; il est également membre de la Société royale du Canada depuis 1947, un record d'appartenance au plus imposant groupe d'intellectuels du pays et un honneur qu'il partage avec Maurice Lebel, ancien doyen de la Faculté des lettres de l'Université Laval.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018