Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Roger Guindon (1920 – 2012)

Officier (1996)

Né le 26 septembre 1920 à Ville-Marie au Témiscamingue, il fut ordonné prêtre en 1946 et obtint son doctorat en théologie à Fribourg, Suisse, en 1954. Professeur à la Faculté de théologie, il en devint le secrétaire, puis le doyen jusqu'à sa nomination comme recteur de l'Université d'Ottawa de 1964 à l984.

Le père Guindon a été membre de nombreuses associations régionales, nationales et internationales dans le domaine de l'éducation. Il est président de l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC), vice-président du Conseil des universités de l'Ontario, membre du comité exécutif de l’Association des universités du Commonwealth et de l'Association des universités partiellement et entièrement de langue française.

Il a été membre du Conseil de la santé de l'Ontario et président du Conseil de coordination du complexe des sciences de la santé d'Ottawa-Carleton. L’édifice des facultés de médecine et des sciences de la santé porte son nom, de même que l'avenue où se développe le Parc de technologie bioscientifique d'Ottawa. Il a été le président fondateur de la Fondation franco-ontarienne de 1986 à 1992.

Plusieurs universités de l'Ontario et du Québec lui ont conféré un doctorat honorifique : Trent University (Peterborough), Université Laurentienne (Sudbury), University of Western Ontario (London), Collège militaire royal du Canada (Kingston), Université de Montréal, Gendon College (York University, Toronto), Carleton University (Ottawa), Université Laval, Université d'Ottawa. Le Ryerson Polytechnical Institute et l'Ontario Institute for Studies in Education de Toronto lui ont décerné le titre de Fellow.

Depuis sa retraite, le père Guindon a publié quelques articles et trois volumes sur la dualité linguistique à l'Université d'Ottawa : Coexistence difficile, 1848-1898; Coexistence menacée, 1898-1936; Coexistence féconde, 1936-1965. Il prépare le quatrième.

Parmi les distinctions qu'il a reçues : Ordre de mérite de la culture française au Canada (1971); Compagnon de l'Ordre du Canada (1973); membre de la Compagnie des Cent-associés francophones depuis 1979; Commandeur de l'Ordre de la Pléiade (1984); Ordre de l'Ontario (1987); membre de l'Association des juristes d'expression française de l'Ontario (1989); Meritas-Tabaret (Université d'Ottawa, 1992); prix Richelieu Ottawa pour sa contribution à la promotion et au rayonnement de la culture française (1995); Ordre du mérite des caisses populaires de l'Ontario (1996).

Mise à jour

Depuis sa nomination, le père Roger Guindon a publié, en 1998, le quatrième volume de son étude sur la dualité linguistique de l'Université d'Ottawa : Coexistence équitable, 1965 à 1998.

(Mis à jour en mai 2007)

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014