Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Nicolas Mateesco Matte (1913 – 2016)

Chevalier (2008)

Niculae Mateescu, qui prit officiellement le nom de Nicolas Mateesco Matte en 1960, était l’un des grands spécialistes du droit aérien et spatial, renommé mondialement pour l’avoir défini et fait progresser. Dans ce domaine, il publia de nombreux traités, la plupart en français. Gérant d’investissements majeurs, il contribua aussi à la fondation de Brossard et à son essor, à telle enseigne que la Ville a nommé un grand boulevard en son honneur.

M. Matte naquit, en 1913, dans la ville roumaine de Craiova. Il obtint un doctorat en droit de l’Université de Bucarest en 1939, puis un doctorat en droit international de l’Université de Paris en 1947. Il était inscrit au Barreau de Bucarest jusqu’en 1946, avant d’être admis au Barreau du Québec en 1956.

De 1951 à 1968, M. Matte fut professeur de droit à l’Université de Montréal, où il ne tarda pas à instituer une chaire de droit aérien, appelée à devenir, sous sa houlette, une chaire élargie englobant, dès 1958, le droit spatial. De 1961 à 1975, il fut professeur invité à l’Institut de droit aérien et spatial de McGill, qu’il allait diriger de 1976 à 1991. À partir de 1992, il s’attela à concrétiser le Cosmodôme de Laval (inauguré en 1994). De 1995 à 2005, il fut avocat-conseil au cabinet BCF de Montréal.

À l’aube du nucléaire, M. Matte proposa un droit international nouveau dont il fit son crédoet qui orienta ses réalisations en matière d’aérospatiale. Pour apaiser l’antagonisme est-ouest, il organisa, avec la coopération des gouvernements fédéral et québécois, des symposiums internationaux auxquels participèrent d’éminents juristes.

Homme d’interface, il fut l’un de ceux qui animèrent le plus le Club des relations internationales, à l’âge d’or de ce célèbre cercle montréalais.

Ardent défenseur de la langue française, il fut le premier à jeter les bases du droit aérien et spatial en français. Il fut même membre désigné de la commission Gendron (1968-1973).

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018