Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Jean-Marc Léger (1927 – 2011)

Officier (1992)

Né à Montréal le 8 janvier 1929, Jean-Marc Léger, après ses études secondaires au Collège André-Grasset, fréquenta l'Université de Montréal (baccalauréat en droit, maîtrise en histoire, licence en sciences sociales) et l'Institut d'études politiques de Paris (relations internationales).

Journaliste à La Presse de 1951 à 1956, il passa ensuite au journal le Devoir (de 1957 à 1962 et de 1963 à 1969) où il fut tour à tour grand reporter, responsable de l'information internationale et éditorialiste. Secrétaire général de 1955 à 1959, puis président, de 1959 à 1961, de l'Union canadienne des journalistes de langue française, il fut président de l'Association internationale des journalistes de langue française de 1960 à 1962.

Secrétaire exécutif, puis secrétaire général de l'Agence de coopération culturelle et technique des pays de langue française de 1969 à 1974; il fut également l'un des fondateurs et le secrétaire général de l'Association des universités de langue française (AUPELF) de sa création en 1961 jusqu'en 1978.

Premier directeur de l'Office de la langue française du Québec (mars 1962, mai 1963), il revint à la fonction publique comme Délégué général du Québec à Bruxelles (1978 à 1981), puis en qualité de sous-ministre adjoint au ministère de l'Éducation, puis au ministère des Affaires internationales de 1981 à 1989. Depuis son départ de l'administration fin 1989, il assume la direction de la Fondation Lionel-Groulx, centre de recherches en histoire de l'Amérique française.

Titulaire de décorations et distinctions de plusieurs pays, monsieur Léger est en particulier Commandeur de la Légion d'honneur (France), Grand officier de l'Ordre de Léopold (Belgique), Commandeur de l'Ordre national du Lion (Sénégal), récipiendaire du Grand Prix Léopold Senghor de la francophonie, du Prix Olivar-Asselin (journalisme) et a reçu des doctorats honorifiques, notamment des Universités de Paris-Sorbonne, de Montréal, d'Aix-en-Provence et de Kinshasa.

Depuis sa nomination, monsieur Léger a contribué à la création de l'Institut de la francophonie et de la mondialisation (Iframonde), en 1994, et il est depuis associé à ses sessions annuelles à titre de professeur invité. Il est membre à vie du Conseil international de la langue française, à Paris, et collaborateur permanent de la revue mensuelle L’Action nationale. Jean-Marc Léger est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Le temps dissipé, souvenirs (HMH, 1999).

(Mis à jour en septembre 2006)

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019