Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Marcel Masse (1936 – 2014)

Officier (1995)

Marcel Masse était titulaire d'un diplôme en pédagogie de l'école normale Jacques-Cartier. Il a aussi étudié l’histoire à l'Université de Montréal, la science politique à l'Institut d’études politiques de Paris, la civilisation française à la Sorbonne, l’histoire politique et économique du Commonwealth au City of London College, ainsi que le marketing international à l'Institut européen d'administration des affaires de Fontainebleau.

De 1962 à 1966, M. Masse a été enseignant à la Commission scolaire de Joliette. De 1966 à 1972, il a été député unioniste de Montcalm. Sous Daniel Johnson (père), il a été successivement ministre d'État à l'Éducation, ministre délégué à l'accueil des chefs d'État, à l’occasion de l’Exposition universelle de Montréal, et ministre d'État à la Fonction publique. Sous Jean-Jacques Bertrand, qui a succédé à M. Johnson, il a été concurremment ministre des Affaires intergouvernementales et ministre d'État délégué à l'Office de planification et de développement du Québec.

À l’automne 1973, après avoir siégé comme indépendant à l’Assemblée nationale, M. Masse a quitté la politique provinciale. En 1974, il a intégré la grande société Lavalin, fonctionnant alors sous un nom différent, où il allait travailler jusqu’en 1984. Il y a notamment été vice-président d’Éconosult, puis vice-président en marketing et développement des affaires de Lavalin inc. Il y a aussi été directeur du projet Support institutionnel à l'Autorité de développement intégré de la région du Liptako-Gourma (Mali, Haute-Volta et Niger), dans le cadre du PNUD, ou Programme des Nations Unies pour le développement.

En 1984, il a été élu député du Parti progressiste-conservateur du Canada dans Frontenac, pour y être réélu en 1988. Durant son passage à la Chambre des communes, il a été ministre responsable de la région du Québec (1986-1990), ministre des Communications (1984-1985 et 1989-1991), ministre de l'Énergie, des Mines et des Ressources (1986-1989) et ministre de la Défense nationale (1991-1993).

En 1993, il s’est retiré de la politique active et est devenu conseiller principal auprès du Groupe CFC. En 1995, il a été vice-président de la Commission nationale sur l'avenir du Québec et président du Conseil de la langue française.

Au reste, en 1989, M. Masse avait été fait commandeur de l’Ordre de la Pléiade, par la Section du Québec de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, pour avoir servi les idéaux francophones. Au début des années 1990, il était par ailleurs ministre délégué responsable du suivi des Sommets de la Francophonie et de la liaison avec l'Agence de coopération culturelle et technique. Il était également officier de la Légion d’honneur de France depuis 1999 et commandeur de l’Ordre des Palmes académiques depuis 2008.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018