Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Roger Nicolet

Officier (1998)

Né à Bruxelles en 1931, Roger Nicolet est ingénieur civil spécialisé en structures dont les compétences sont utilisées dans la réalisation de projets majeurs tant au Québec qu'à l'étranger, à titre d'expert et de responsable de projets. Ses compétences sont reconnues par ses pairs, comme en font foi les distinctions prestigieuses qu'il a méritées. L'ingénieur Roger Nicolet contribue également au développement de la collectivité québécoise depuis de nombreuses années par son engagement auprès de nombreux organismes à caractère politique, éducatif, culturel et social.

Il fit ses études universitaires à l'École polytechnique fédérale de Zurich, en Suisse (1954), puis à l'École polytechnique de Montréal. Il effectue des travaux de recherche au Département de résistance des matériaux de l'École polytechnique, en 1955-1956, est responsable de 1956 à 1958 de l'étude et de la vérification de certains problèmes de structure que posent les ponts levants, surplombant la voie maritime du Saint-Laurent, puis gérant de projet pour le complexe de la place Ville-Marie chez Brett, Ouellette, Blauer & Associés, ingénieurs-conseils, gérant de projet, de 1958 à 1962, pour l'étude préliminaire de la traversée du Saint-Laurent par la route transcanadienne chez Brett & Ouellette, ingénieurs-conseils, et coordinateur pour l'étude et le début de la construction du tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine en 1963, à la Société d'ingénieurs-conseils de Boucherville.

En pratique privée depuis 1964, il est associé responsable des projets de grande envergure tels que Place Bonaventure à Montréal, la Banque royale du Canada à Toronto, la Tour du CN à Toronto, le Village Olympique à Montréal, Place Montréal Trust à Montréal, l'Université King Abdulaziz, Djedda en Arabie Saoudite, la pyramide du Musée du Louvre à Paris, les études de nouvelle toiture pour le Stade olympique de Montréal, le Centre de commerce mondial de Beyrouth et la Tour de Téhéran.

Président de l'Ordre des ingénieurs du Québec depuis juin 1997, il est également membre du bureau de l'Ordre des ingénieurs du Québec, membre du conseil d'administration de la Fondation des ingénieurs du Québec, membre du conseil d'administration de l'Union des municipalités régionales de comté et des municipalités locales du Québec et président de 1985 à 1994, président du conseil d'administration de l'Université de Sherbrooke de 1995 à 1997, président de la Conférence régionale des élus de l'Estrie, membre du conseil d'administration du Centre d'art Orford, président du Comité de réorganisation des services de santé et sociaux de la MRC de Memphrémagog en 1996, maire d'Austin, préfet du Conseil de comté de Brome de 1979 à 1981, préfet de la MRC de Memphrémagog de 1981 à 1994, membre de la Commission sur l'avenir politique et constitutionnel du Québec, président de la Commission chargée de faire enquête sur le désastre au Saguenay en 1996 et président de la Commission chargée d'analyser les événements relatifs à la tempête de verglas de janvier 1998.

Il a reçu plusieurs distinctions professionnelles : Grand Prix d'excellence de l'Ordre des ingénieurs du Québec en 1992, prix Mérite de l'Association des diplômés de l'École polytechnique en 1992, Prix d'excellence de l'Association des ingénieurs-conseils du Canada en 1989, Concrete Construction Award (Québec et Ontario) de l'American Concrete Institute en 1981, Prix d'excellence de l'Association des ingénieurs-conseils du Canada en 1977, Prix d'excellence du Prestressed Concrete Institute en 1976, Prix d'excellence de l'American Concrete Institute en 1974, Fellow de la Société canadienne de génie civil et Fellow de l'American Concrete Institute.

Mise à jour

Depuis sa nomination, Roger Nicolet a été membre de la Commission sur l'avenir politique et constitutionnel du Québec, en 2001. Il a assuré la présidence de l'Ordre des ingénieurs du Québec, de juin 1997 à juin 2002, et il a été nommé, en 2006, à la Commission d'enquête sur l'effondrement du viaduc du boulevard de la Concorde.

Roger Nicolet a reçu le prix Blanche-Lemco-Van Ginkel, de l'Ordre des urbanistes du Québec, en 2003.

(Mis à jour en mai 2007)

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018