Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Mark-A. Wainberg

Officier (2005)

Le Dr Mark Wainberg s’est consacré à la recherche biomédicale, d’abord dans le domaine du cancer, puis dans le domaine du sida. Par ses découvertes, il a directement contribué à préserver et à prolonger la vie de centaines de milliers de personnes atteintes du VIH partout au monde.

Mark Wainberg est né à Montréal, en 1945. Il est titulaire d’un baccalauréat en sciences de l’Université McGill et d’un doctorat de l’Université Columbia de New York.

D’abord chercheur à l’Université Columbia, à l’Université hébraïque de Jérusalem et aux National Institutes of Health à Bethesda (Maryland), le Dr Wainberg commence à enseigner à l’Université McGill en 1977. Il a été directeur scientifique de l’Institut de recherches médicales Lady Davis ainsi que du Laboratoire de virologie de l’Hôpital de Montréal pour enfants et directeur du Département de microbiologie du même hôpital. Il dirige actuellement l’Institut et le Centre Sida McGill.

Par ses travaux, le Dr Wainberg a contribué directement à la découverte du 3TC, ce médicament dont il a été le premier à prouver les effets sur le VIH. Par la suite, il a découvert la mutation 184V dans l’enzyme transcriptase inverse du VIH, responsable de la résistance au 3TC. Son laboratoire est l’un des plus productifs au monde et il a formé de nombreux chercheurs. Cofondateur et ancien président de l’Association canadienne de recherche sur le sida, le Dr Wainberg a été nommé récemment codirecteur scientifique du Réseau sida et maladies infectieuses du Fonds de recherche en santé du Québec. Dans ce contexte, il a lancé, en octobre 2002, les Journées québécoises VIH, événement francophone mettant en présence des scientifiques du Québec et d’autres pays.

Le Dr Wainberg a été président de l’International AIDS Society, de 1998 à 2000, et coprésidera la Conférence internationale sur le sida à Toronto, en 2006. Il ne cesse de se faire le porte-parole des personnes les plus défavorisées et de militer en faveur de l’accès universel aux traitements contre le VIH au Canada et également dans les pays en développement. La liste de ses publications contient plus de 400 titres. Il est membre de plusieurs comités scientifiques et sociétés savantes et très sollicité comme conférencier. Préoccupé par l’éducation du public, il s’adresse fréquemment à des groupes communautaires et à des étudiants. Il a aussi publié une série d’articles sur le VIH dans de nombreux quotidiens francophones et anglophones au Québec, en Ontario et aux États-Unis.

Le Dr Wainberg a été nommé officier de l’Ordre du Canada (2001), membre de la Société royale du Canada (2000), président du conseil scientifique de l’Agence nationale de recherche sur le sida de France (2002) et membre honorifique du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (1993). Il a reçu le prix Galien Canada de la recherche (2003) et la Médaille d’or sur le sida lors de la Conférence AIDS 2000, à Chennai. En 1996, la découverte du 3TC lui a valu le prix Galien, de même que le titre de Médecin de mérite de L’Actualité médicale et de Personnalité de la semaine de La Presse.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014