Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Germaine Huot

Chevalière (2000)

Née à Montréal en 1919, Germaine Huot entreprend des études universitaires en orthophonie-audiologie à l'Université Northwestern de Chicago où, en 1954, elle obtient son diplôme de maîtrise ès arts. Par la suite, elle continue ses études doctorales et, en 1961, elle poursuit sa formation en audiologie clinique.

Germaine Huot est l'une des pionnières de l'orthophonie et de l'audiologie au Québec. En 1956, elle participe directement à la création, à l'Université de Montréal, du premier programme de formation universitaire de maîtrise au Québec et au Canada. Elle le dirigera jusqu'à l'année 1961. Tout en poursuivant l'enseignement à l'université, elle fonde un grand nombre de services d'audiologie et d'orthophonie dans plusieurs régions du Québec. Elle contribue également à la formation de centaines d'orthophonistes et d'audiologistes. Par sa présence, ses compétences, son souci de la langue et sa foi inébranlable dans sa profession, elle a su, et sait encore, témoigner de la nécessité de soutenir, à travers leurs difficultés de communication, des milliers de personnes et leur famille : jeunes enfants, élèves à l'école, jeunes adultes, aphasiques et personnes âgées. En conséquence, par son zèle et son travail rigoureux, elle a contribué à la santé et au mieux-être d'un très grand nombre de Québécois et de Québécoises, ce qui en fait un modèle à proposer aux jeunes qui exercent la profession.

Femme engagée, elle n'a jamais hésité à parcourir le Québec pour fonder des services d'orthophonie et d'audiologie, notamment à Montréal, à Sherbrooke, à Chicoutimi, à Québec, pour ne nommer que ces quelques villes. Elle a fait partie également des artisans de la première heure à la Société de logopédie et d'audiologie de la province de Québec, association fondée en 1955 et considérée comme l'ancêtre de l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec. En 1963, elle a su convaincre le gouvernement du Québec de l'importance d'encadrer légalement la pratique de l'orthophonie et de l'audiologie pour assurer la protection du public. En effet, sous son impulsion, la Loi des orthophonistes et des audiologistes du Québec a vu le jour l'année suivante. Au cours des ans, Germaine Huot s'est dévouée à la promotion de la profession en veillant à ce que les hauts standards de qualité qui la caractérisent soient toujours assurés. Aujourd'hui encore, un même esprit de bienveillance l'anime.

Mme Germaine Huot a reçu plusieurs distinctions honorifiques, parmi lesquelles le titre de membre à vie de l'American Speech and Hearing Association. En reconnaissance de sa contribution exceptionnelle, le monde professionnel québécois lui a décerné le prix Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec. L'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec a également créé un prix qui porte son nom, le prix Germaine-Huot, qui a pour but de reconnaître une ou un orthophoniste ou audiologiste, ou un groupe d'orthophonistes ou d'audiologistes, qui se sont distingués par l'excellence de leurs réalisations sur le plan professionnel.

Mise à jour

Depuis sa nomination, Germaine Huot a publié Naissance de l'orthophonie et de l'audiologie au Québec : une histoire à découvrir (2005).

Elle a été nommée membre de l'Ordre du Canada en 2000. L'Association canadienne des orthophonistes et audiologistes lui a aussi décerné, en 2004, le prix Mérite pour sa contribution à l'avancement de la profession.

(Mis à jour en mai 2007)

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017