Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Pierrette Alarie (1921 – 2011)

Chevalière (1997)

Née à Montréal en 1921, elle fit ses débuts à la scène comme comédienne. Issue d'une famille de musiciens, c'est vers une carrière lyrique qu'elle s'orienta. Dès 1938, elle entra aux Variétés Lyriques où elle joua dans l'auberge du cheval blanc et interpréta les premiers rôles dans Mireille, la Fille du régiment, le Barbier de Séville, la Traviata.

 En 1940, elle fréquenta le studio d'art lyrique de Salvator Issaurel, où elle rencontra le ténor Léopold Simoneau qu'elle épousera en 1946. Après deux ans d'études au Curtis Institute de Philadelphie, elle fut lauréate des Metropolitan Opera Auditions of the Air et, toujours au Metropolitan Opera de New York, elle tint, en 1945, le rôle d'Oscar dans le Bal masqué de Verdi sous la direction du célèbre chef d'orchestre Bruno Walter.

 Le rôle titre de Lakmé marqua son entrée à l'Opéra-Comique de Paris en 1949. Pendant près de dix ans, le couple Alarie-Simoneau s'illustra sur les prestigieuses scènes lyriques européennes dans les grands festivals et dans de nombreux enregistrements, dont l'un composé d'airs et de duos de Mozart obtint le Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros en 1961.

 Malgré son intense activité européenne, Pierrette Alarie a donné chaque année quelques récitals et participé à des émissions télévisées à Radio-Canada; dont la mémorable production la Voix humaine de Poulenc, qui lui valut de nombreuses mentions honorifiques. Revenue en Amérique, on l'invitait comme soliste aux concerts symphoniques donnés aux opéras de San Francisco, de Philadelphie et de Nouvelle-Orléans. En 1970, avec l'orchestre symphonique de Montréal, elle mettait fin à sa brillante carrière lyrique avec le Messie de Händel. Elle consacra ensuite quelques années à l'enseignement scénique au Conservatoire de San Francisco et fonda, avec son mari, l'Opéra Piccola à Victoria (C.-B.).

 Adulée par la presse nationale et internationale, Mme Alarie a été nommée Officier de l'Ordre du Canada en 1967 et promue Compagnon en 1995. Elle est aussi Chevalier de l'Ordre des arts et des lettres de France.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018