Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Frédéric Back (1924 – 2013)

Chevalier (1989)

Né à Sarrebrück, en Allemagne, le 8 avril 1924, Frédéric Back fait des études musicales au Conservatoire de Strasbourg. Son séjour marquant dans cette ville aura duré treize années. Il étudie ensuite à Paris, puis à l'École des beaux-arts de Rennes. Jusqu'à son départ pour le Canada, en 1948, il sera l'élève de l'illustrateur et peintre de la marine, monsieur M. Méheut.

Professeur à l'École du meuble et à l'École des beaux-arts de Montréal de 1948 à 1952, il entre ensuite au Service des arts graphiques de Radio-Canada. Entre 1952 et 1955, il est caricaturiste pour l'émission Le nez de Cléopâtre. Jusqu'en 1961, il exécute des illustrations et des dessins en direct pour des émissions de télévision éducatives, musicales et scientifiques. Il est aussi l'auteur des décors pour la série Le roman de la science, de Fernand Seguin.

Les premiers films d'animation de monsieur Back sont produits pour L'heure du concert et la série d'émissions La joie de connaître, réalisées par Pierre Mercure et François Bernier et diffusées par la Société Radio-Canada en 1955 et 1956. Voulant perfectionner son art et élargir ses horizons, il effectue, par la suite, des recherches sur les procédés de la peinture sur verre et sa réalisation. Il signe, à cette époque, des verrières dont celles de l'église de Mattawa en Ontario.

De 1961 à 1963, il produit les illustrations pour les émissions éducatives et reçoit les prix du Congrès du spectacle et du Art Directors’ Club. Il exécute également une centaine d'illustrations pour le film Samuel de Champlain, réalisé par Denys Arcand et produit par l'Office national du film. Boursier du Conseil des arts du Canada, il effectue un séjour de perfectionnement en Europe dans le domaine du cinéma et de l'animation (1963-1964).

Au retour, il exécute les films d'animation de la série Quebec School Telecast. En 1967, il signe la verrière de la station de métro Place-des-arts et produit les maquettes de la série D'Yberville. Affecté l'année suivante à la section d'animation de Radio-Canada, il réalise aussi les décors et costumes de la série Les Oraliens. En l972, il sera l'illustrateur de l'émission Les forges du St-Maurice.

Depuis 1970, Frédéric Back a produit plusieurs films d'animation qui lui apportent la consécration internationale. Abracadabra est suivi de Inon ou la conquête du feu, de La création des oiseaux et de Illusion ?; Taratata et Tout rien remportent de nombreux prix. Vient ensuite Crac qui sera sélectionné au sixième rang, parmi les 50 meilleurs films d'animation des 80 dernières années, à Olympiad of Animation de Los Angeles. Ce film vaudra à son auteur 22 prix à travers le monde, dont l’Oscar du meilleur film d'animation de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences. Enfin, monsieur Back se mérite un second Oscar et une vingtaine d'autres prix avec L'homme qui plantait des arbres, d'après l'oeuvre de Jean Giono.

Particulièrement sensible aux problèmes de l'environnement, Frédéric Back multiplie les rencontres avec les groupes de protection de l'environnement, et visite les écoliers pour les sensibiliser au respect de notre environnement. Monsieur Back est aussi membre de plusieurs associations et membre de l'Académie royale des arts du Canada.

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014