Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Jean Béliveau (1931 – 2014)

Grand officier (2010)

Officier (2006)

Chevalier (1988)

L’un des plus grands joueurs de l'histoire de la Ligue nationale de hockey, Jean Béliveau a brandi la coupe Stanley dix fois au cours de sa carrière de hockeyeur. Tout autant que ses prouesses sur la patinoire, la personnalité de cet homme, affable et diplomate, lui a valu le titre de véritable légende. Homme de cœur et de parole, il parrainait de nombreux organismes et activités de bienfaisance.

M. Béliveau naquit à Trois-Rivières, en 1931. Il se joignit aux Canadiens de Montréal en octobre 1953, point de départ d'une association de plus de quarante ans avec cette équipe pour laquelle, à la fin de sa brillante carrière de joueur, en 1971, il assuma les fonctions de vice-président et de directeur des relations publiques.

Le numéro 4 des Canadiens était aussi reconnu pour la grandeur d’âme dont il faisait preuve à l’égard de nombreux organismes de bienfaisance. La fondation Jean Béliveau, qu’il a créée, en 1971, constitue, aujourd’hui, notamment grâce au camp Papillon, l'une des plus importantes colonies de vacances pour enfants handicapés d’Amérique du Nord. M. Béliveau a également été coprésident du volet public de la grande campagne Les meilleurs soins pour la vie du Centre universitaire de santé McGill.

En 1992, Jean Béliveau entrait au Temple de la renommée des sports du Québec. En 2007, une statue était inaugurée en son honneur au colisée Jean-Béliveau de Longueuil. Depuis 2005, le trophée Jean-Béliveau est remis annuellement au joueur des Canadiens qui s'est le plus démarqué par son engagement communautaire. À l’été 2009, Hockey Canada nommait M. Béliveau membre honoraire d'Équipe Canada et capitaine honoraire de l'équipe canadienne olympique de hockey masculin des Jeux de 2010. De plus, en 2017, la place Jean-Béliveau a été inaugurée près du centre Vidéotron, à Québec, ville qui l’avait vu évoluer au sein des Citadelles et des As et où il avait rencontré la femme de sa vie. Ce lieu public, qui comporte une patinoire extérieure en hiver, est connu pour la sculpture de bronze La Rencontre, représentant deux jeunes cerfs de Virginie en équilibre l’un sur l’autre, tel un reflet sur la glace. Jean Béliveau était compagnon de l’Ordre du Canada, en plus d’avoir reçu plusieurs doctorats honorifiques.

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018