Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Gérard Desrosiers (1919 – 2016)

Grand officier (2006)

Gérard Desrosiers a contribué à la mise en place d’une centrale de prêt de livres à destination de bibliothèques situées en zone rurale ou semi-rurale : le Service des bibliothèques de la Mauricie. En se déployant grâce à son « bibliobus », dès 1962, cette centrale « supralocale », sur laquelle allait se calquer l’ensemble du Québec, a donné naissance aux bibliothèques centrales de prêt, puis aux centres régionaux de services aux bibliothèques publiques : les réseaux BIBLIO régionaux.

M. Desrosiers naquit à Outremont en 1919. Encore enfant, il déménagea à Shawinigan. Après des études classiques au collège de Montréal, il obtint un diplôme de médecine de l’Université Laval en 1946.

De 1947 à 1997, il travailla exclusivement en Mauricie, d’abord comme médecin de campagne sur Saint-Narcisse, jusqu’en 1971, et ensuite comme médecin hospitalier à Trois-Rivières, jusqu’à sa retraite, soit en septembre 1996.

Lorsqu’il se rendait chez les demandeurs de soin et qu’il devait attendre, par exemple pour un accouchement, il apportait journaux et revues qu’il laissait sur place. Devant le désir grandissant de lire de sa clientèle, il acheta un lot de livres, en 1960, avec l’aide de la Société Saint-Jean Baptiste de Saint-Narcisse, qu’il avait fondée cinq ans plus tôt. En 1961, ce lot a été municipalisé, Saint-Narcisse devenant, au Québec, la première localité rurale à se doter d’une bibliothèque publique et, par surcroît, laïque.

La même année, cette bibliothèque a été la première à s’affilier au Service des bibliothèques de la Mauricie, établi à Trois-Rivières, que venaient de créer M. Desrosiers et d’autres personnes, avec l’appui régional de la Société Saint-Baptiste de la Mauricie et le soutien provincial du tout nouveau ministère des Affaires culturelles. En 1969, le Service des bibliothèques de la Mauricie, dont le conseil d’administration était présidé par M. Desrosiers depuis les débuts, a pris officiellement le nom de Bibliothèque centrale de prêt de la Mauricie, avant, beaucoup plus tard, de devenir le Centre régional de services aux bibliothèques publiques du Centre-du-Québec, de Lanaudière et de la Mauricie.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017