Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Myra Cree (1937 – 2005)

Chevalière (1995)

Née à Oka-Kanehsatake en 1937, fille et petite fille de chef, elle baigne dès sa plus tendre enfance dans une ambiance trilingue. Cependant, elle ne possède que quelques rudiments de la langue mohawk. Très tôt, elle ressent une profonde attirance pour la langue française qui deviendra son beau souci, son outil de travail.

En 1960, après deux années consacrées à l'enseignement, Myra Cree fait ses débuts à la radio de CKRS-Jonquière puis à la télé de Sherbrooke (CHLT-TV). En 1973, après un long moment passé à peupler son tipi, elle reprend son micro à Radio-Canada où elle devient la première lectrice attitrée des nouvelles télé. Par la suite, elle anime le magazine d'information religieuse Second Regard. En 1985, cap sur la radio AM de la Société Radio-Canada, puis, en 1987, sur le FM, où elle lance l'émission de nuit l'Embarquement pour si tard devenue, depuis janvier 1995, l’Embarquement.

Active dans le milieu autochtone, Myra Cree est l'un des membres fondateurs du MPJOK (Mouvement pour la justice et la paix à Oka-Kanehsatake) créé à l'été 1990. En 1991, elle collabore, par un texte sur l'avenir de la langue mohawk, à la rédaction d'un volumineux ouvrage intitulé Les langues autochtones du Québec, publié par le Conseil de la langue française du Québec. Elle est membre du Conseil d'administration de Terres en vues, société pour la diffusion de la culture autochtone, signe des bouts-rimés dans la revue du même nom et anime le Festival du film et de la vidéo autochtones depuis ses débuts, en 1988. En 1995, elle a coprésidé la campagne du 25e anniversaire de la revue Recherches amérindiennes.

En 1984, elle reçoit le prix Judith Jasmin (radio).

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018