Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Ingo Kolboom

Chevalier (2005)

Ingo Kolboom a été reçu chevalier de l’Ordre national du Québec en 2005 pour sa contribution exceptionnelle à la connaissance et à la compréhension du Québec et de la Francophonie dans le monde. Il est reconnu comme l’un des spécialistes européens les plus compétents et les plus avertis en matière de relations canado-québécoises. L’importance d’un dialogue fort et constructif entre les peuples est présent dans l’ensemble de son œuvre; sa passion profonde pour le Québec et la générosité de ses engagements en sont le vibrant témoignage.

Ingo Kolboom est né en 1947 à Hohenaspe, dans le district du Schleswig-Holstein, en Allemagne. Il effectue son service militaire de 1966 à 1968. De 1968 à 1975, il étudie l’histoire, fait des études romanes et germaniques et s’inscrit en sciences politiques, aux universités de Sarrebruck, de Paris (Sorbonne Nouvelle) et de Berlin-Ouest (Université technique et Université libre).

Dès 1975, et jusqu’en 1984, il devient maître assistant et chargé de cours aux universités technique et libre, ainsi qu’à l’Université de Hambourg. De 1983 à 1994, Ingo Kolboom est directeur de recherche à l’Institut de recherche de la Société allemande de politique étrangère, la Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik (DGAP), à Bonn. Il y dirige également le Centre de recherche France-Allemagne. Le professeur Kolboom est titulaire, depuis 1994, de la chaire sur la France et la Francophonie de l’Université de Dresde. Il a également fondé, cette même année, le Centre interdisciplinaire de recherches franco-canadiennes et franco-américaines Québec-Saxe (CIFRAQS), qu’il dirige toujours. Depuis 1999, Ingo Kolboom est professeur associé au département d’histoire de l’Université de Montréal.

Professeur et chercheur invité de plusieurs universités et centres de recherche en France et en Amérique du Nord, il s’est engagé – et encore aujourd’hui – dans de multiples organismes, comités éditoriaux et scientifiques de revues spécialisées, ainsi que dans des conseils culturels qui rallient les chercheurs de multiples pays.

Le professeur Kolboom a à son actif une importante contribution scientifique sur le Québec. En 2000, il dirige la publication de la première anthologie allemande de littérature québécoise contemporaine. Son œuvre scientifique compte à ce jour six monographies, la direction ou codirection d’une quinzaine d’ouvrages collectifs, la direction, pendant une décennie, d’un annuaire sur la France et près de 300 articles. Sous sa présidence, de 1999 à 2004, l’Association internationale des études québécoises (AIEQ) a connu un grand essor. Par son leadership exemplaire et sa grande sensibilité à l’identité québécoise, il a incité des chercheurs des cinq continents à approfondir leur connaissance du Québec.

Honoré à plusieurs reprises pour son action en faveur de la culture française, le professeur Kolboom a reçu le prix France-Allemagne (1990), le Prix franco-allemand du journalisme (1995) ainsi que le Prix franco-allemand du 22 janvier (2000). Il est, par ailleurs, chevalier de l’Ordre national du mérite et membre du Haut Conseil culturel franco-allemand, de la New York Academy of Sciences et de la Société allemande de politique étrangère. En 2004, il devenait officier de l’Ordre des Palmes académiques, pour services rendus à la culture française, et il recevait, en 2005, un doctorat honorifique de l’Université du Québec à Montréal, en reconnaissance de sa contribution remarquable au rayonnement des études québécoises.

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018