Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Réal Lacombe (1948 – 2016)

Chevalier (2007)

Réal Lacombe apporta, en qualité de dirigeant sociosanitaire, beaucoup à la santé publique québécoise et particulièrement témiscabitibienne. Il s’appliquait constamment à établir un équilibre entre l’approche clinique individuelle et les conditions favorables au mieux-être des collectivités.

M. Lacombe naquit à Rouyn en 1948. Il obtint un diplôme de médecine à l’Université de Montréal et une maîtrise en santé publique à la prestigieuse Berkeley.

En 1973, il amorça sa carrière dans sa ville natale. Pendant six ans, il y pratiqua la médecine en cabinet et, parallèlement, pour pallier la carence locale de docteurs, prit en charge des tâches hospitalières (urgences, anesthésies, accouchements…). En 1980, ses fortes « préoccupations régionales » l’amenèrent à prendre la tête du Département de santé communautaire de l’Abitibi-Témiscamingue, lequel avait perdu son directeur depuis plusieurs années déjà. Ses premiers gestes furent d’élaborer des mesures visant à attirer les médecins généralistes dans les zones déficitaires. Puis, de plus en plus, il s’intéressa à la santé globale de la population.

Il en vint donc à tenir diverses fonctions de direction, notamment au centre hospitalier de Rouyn-Noranda et au CRSSS (Conseil régional de la santé et des services sociaux) de l'Abitibi-Témiscamingue. À partir de 2001, après quelques années passées à Québec, il allait assurer la direction de la santé publique pour sa région, jusqu’à la mi-2015, restant toujours en poste malgré les changements de gouvernance.

Par de nombreuses interventions, M. Lacombe cherchait continument à renforcer la prévention sur tous les plans possibles et à favoriser l’harmonisation des actions en matière de santé, tant individuelle que collective. C’est dans cet esprit qu’il suscita plusieurs initiatives : le Projet canadien des communautés en santé, le Réseau international francophone en promotion de la santé ainsi que le programme Villes et villages en santé, dont il fut l’âme dirigeante durant plus de vingt-cinq ans. Ce dernier programme, il le lança à Rouyn-Noranda en 1987, avant, l’année suivante, de fonder le Réseau québécois de Villes et Villages en santé.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018