Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Robert Bourassa (1933 – 1996)

Grand officier (2008)

Surnommé le père de la Baie-James, Robert Bourassa fut un grand homme d’État. Il gouverna le Québec pendant quinze ans (du 12 mai 1970 au 25 novembre 1976, puis du 12 décembre 1985 au 11 janvier 1994).

M. Bourassa est né à Montréal en 1933 et y est décédé en 1996. Il décroche un diplôme de la Faculté de droit de l'Université de Montréal en 1956 et est admis au Barreau du Québec la même année. Il obtient une maîtrise en sciences économiques et politiques de l’Université d'Oxford en 1959 ainsi qu’une maîtrise en fiscalité et en droit financier de l’Université Harvard en 1960.

À 36 ans, M. Bourassa devient le plus jeune premier ministre de l'histoire du Québec. Chef du Parti libéral, il remporte quatre élections générales, en 1970, 1973, 1985 et 1989. Il dirigera donc le Québec pendant quatre mandats. Sous son gouvernement, l’année 1970 verra la mise sur pied de la Société de développement de la Baie-James, l’instauration du régime de l’assurance maladie et la création des CLSC. La Loi sur l’indemnisation des victimes d'actes criminels sera promulguée en 1971 et l’Office de la protection des consommateurs instauré la même année.

Toujours sous l’impulsion du gouvernement Bourassa, l’année 1973 marquera l’implantation de l'aide juridique, la naissance du régime des allocations familiales et la création du Conseil du statut de la femme. En 1974, la première loi reconnaissant le français langue officielle du Québec sera adoptée. La Charte des droits et libertés de la personne sera instituée l’année suivante et les Jeux olympiques auront lieu en 1976.

Au cours de ses deux derniers mandats, entre autres réalisations, Robert Bourassa fera promulguer la loi instituant le patrimoine familial (1989), mettra en marche la révision constitutionnelle (1990), fera adopter le Code civil du Québec (1991) et conclura, avec ses partenaires canadiens, le traité de libre-échange canado-américain, dont il a été l’un des artisans.

En 1987, Robert Bourassa reçoit un doctorat honoris causa en philosophie de l'Université de Tel-Aviv et il est récipiendaire de l'Ordre du mérite des diplômés de l'Université de Montréal. En 1996, le complexe LG-2 ainsi que ses composantes (barrage, réservoir et centrale souterraine) ont été rebaptisés du nom de Robert-Bourassa. En 1997, la France l’a nommé, à titre posthume, grand officier de la Légion d'honneur et la Ville d’Outremont a désigné de son nom sa nouvelle bibliothèque. En 2006, l'autoroute du Vallon, à Québec, est renommée autoroute Robert-Bourassa et une statue est érigée à sa mémoire dans les jardins de l’hôtel du Parlement.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017