Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Maryvonne Kendergi (1915 – 2011)

Chevalière (1985)

Professeure, musicographe, pianiste, commentatrice Maryvonne Kendergi est d'origine arménienne, née en 1915 à Aïntab. Elle devient citoyenne canadienne en 1960.

En 1937, boursière du gouvernement syrien, elle étudie à l'École normale de musique de Paris et obtient un diplôme d'exécution pianistique en 1938. En 1939-40, elle est inscrite à l'Institut d'art et d'archéologie de la Sorbonne. Elle obtient de cette université une licence d'enseignement en 1940 et une licence en lettres en 1941.

De 1946 à 1952, Maryvonne Kendergi donne plusieurs concerts et se fait la promotrice des activités culturelles de la Cité universitaire de Paris; elle participe au lancement des Jeunesses musicales de France, (1946), y organise des concerts et rencontres comme coordonnatrice de la Maison internationale (1948-1952) et fonde le club musical de la Cité universitaire de Paris en 1950.

De 1952 à 1956, à Gravelbourg, Saskatchewan, elle est animatrice à la radio et professeure d'initiation artistique.

En 1956, elle se fixe à Montréal et devient commentatrice à la Société Radio-Canada, où elle se spécialise dans le secteur des émissions musicales et culturelles. Présente à la plupart des festivals européens de 1957 à 1963, elle a réalisé plus de deux cents entrevues avec des noms prestigieux de la musique actuelle.

Professeure à l'Université de Montréal depuis 1967, elle y a instauré la musique canadienne comme matière académique et y a créé les «Musialogues» (1969).

Parmi ses nombreux titres et fonctions, figurent ceux de membre fondatrice et organisatrice de la Société de musique contemporaine du Québec en 1966, présidente de cette société en 1973, membre du comité de rédaction des «Cahiers canadiens de musique» (1970), présidente du comité (section canadienne) de la Société internationale de musique contemporaine depuis 1973, présidente du Conseil canadien de la musique et vice-présidente du Conseil canadien des arts depuis 1977.

En 1980, elle devenait la première présidente de l'Association pour l'avancement de la recherche en musique du Québec et était nommée membre de l'Ordre du Canada. En 1983, elle reçoit le prix «Lynch-Staunton» du Conseil des arts du Canada.

Mise à jour

Depuis sa nomination, Maryvonne Kendergi a été promue officier de l'Ordre du Canada en 1992 et elle recevait, la même année, un doctorat honoris causa de l'Université McGill.

En 2002, paraissait l'ouvrage Maryvonne Kendergi, la musique en partage, publié par Louise Bail aux Éditions HMH Hurtubise, d'après le journal et les mémoires de l'artiste.

Maryvonne Kendergi a été membre du Conseil de l'Ordre de 1986 à 1993 et elle en a été la présidente en 1993 et 1994.

(Mis à jour en mai 2007)

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014