Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Roger Frappier

Officier (2010)

Roger Frappier est surtout connu comme producteur de films et, à ce titre, son nom est associé aux plus grands succès du cinéma québécois qu'il a véritablement fait connaître au monde entier. Pour y parvenir, il s'est battu sa vie durant contre d'innombrables obstacles. Présent au sein du conseil d'administration de divers organismes, notamment de l'Institut québécois du cinéma, il a favorisé l'essor et la consolidation de l'industrie cinématographique au Québec. Aujourd'hui, il soutient toujours la relève et a encore de nombreux projets en tête.

M. Frappier est né à Saint-Joseph-de-Sorel, en 1945. Il s'exerce à plusieurs métiers du cinéma avant de devenir producteur. Après des études à la London School of Film Technique, il revient au Québec où il travaille auprès d'Arthur Lamothe et s'initie à la réalisation de documentaires. Comme assistant-réalisateur, il apprend son métier auprès de cinéastes comme Robert Altman, Claude Jutra et Gilles Carle. En 1984, sur les conseils de Denys Arcand, il se fait producteur. Promu directeur du studio de fiction de l'Office national du film (ONF), il est associé à trois grands succès de 1986 : Anne Trister, Pouvoir intime et Le déclin de l'empire américain.

En 1986, il quitte l'ONF et s'associe au producteur Pierre Gendron pour fonder les Productions Oz, qui deviendront Max Films. Cette maison connaît vite le succès avec Un zoo la nuit (1987) et Jésus de Montréal (1989). Il établit à la même époque des partenariats gagnants à l'échelle internationale, notamment avec l'Europe et l'Argentine.

En 1998, Luc Vandal se joint à M. Frappier et à l'équipe de Max Films. Ensemble, ils produisent des films à succès, critiques ou populaires, dont La Grande Séduction (2003), Borderline (2008) et Dédé à travers les brumes (2009).

Lorsqu'il était président des Rendez-vous du cinéma québécois, Roger Frappier avait lancé, avec d'autres artisans, la désormais incontournable Soirée des Jutra. En 1993, il était mis à l'honneur par le Festival des films du monde pour son travail de producteur. En 1996, il était fait chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres de France. En 1998, le Festival de Cannes l'honorait dans la série Hommage aux producteurs, où il figurait en compagnie de dix autres producteurs du monde entier. En 1999, il recevait le prix Albert-Tessier, qui récompensait l'ensemble de son œuvre.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018