Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Bernard Descôteaux

Officier (2010)

Journaliste de métier, Bernard Descôteaux est directeur du Devoir depuis 1999. Son leadership aura permis à ce journal de bien s'adapter à la nouvelle réalité médiatique et de se démarquer en tant que quotidien d'analyse et de réflexion privilégiant la rigueur au sensationnalisme.

M. Descôteaux est né à Nicolet, en 1947. Il a fait des études de sciences politiques à l'Université de Montréal. Boursier de la Fondation Southam du Massey College, il a aussi fait des études d'économie et de politique à l'Université de Toronto en 1981 et 1982.

En 1969, il débute comme journaliste au quotidien La Voix de l'Est. En 1974, il devient journaliste du Devoir où il fera toute sa carrière journalistique. D'abord chroniqueur de la politique municipale montréalaise, il est ensuite durant quinze ans correspondant parlementaire successivement à Québec et à Ottawa. En 1990, il se joint à la nouvelle équipe de direction et travaille, avec Mme Lise Bissonnette, à la relance économique du journal, à titre de directeur de l'information et de rédacteur en chef. En 1999, il est nommé directeur du Devoir, poste qu'il occupe encore aujourd'hui. Sous sa direction, le journal affiche des profits, maintient son tirage malgré une tendance générale à la baisse, est publié sur Internet et connaît une notoriété grandissante – vu l'influence croissante qu'il exerce sur les décideurs et l'opinion publique.

Aujourd'hui, M. Descôteaux rédige les principaux éditoriaux du quotidien, voit à l'ensemble des activités du journal et continue de faire paraître un organe d'information qui invite le lecteur à développer curiosité et esprit critique.

Observant la scène politique d'ici depuis près de quatre décennies, Bernard Descôteaux a collaboré à la rédaction de divers ouvrages collectifs; il est aussi coauteur d'un ouvrage paru sur les élections québécoises de 1981. Il est fréquemment invité, en tant qu'analyste, à des débats, tables rondes et séminaires. Préoccupé par la liberté d'expression et l'avenir de la presse, il participe régulièrement à des forums portant sur la mutation de la presse écrite, la transformation des autres médias et l'indépendance journalistique. Membre du conseil et du groupe de réflexion de la revue Génération d'idées, il soutient la relève journalistique et accueille de nombreuses délégations de journalistes étrangers.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017