Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Mia Matthes (1920 – 2010)

Chevalière (1998)

Elle est née à Montréal, lui, à Bargteheide (Allemagne). Mia (Poulin) et Klaus Matthes, tous deux photographes, fondaient leur studio à Montréal en 1958. Depuis lors, ils n'ont cessé de parcourir le monde à la recherche d'images peu familières. 

Plusieurs de leurs photographies ont été publiées dans des revues à grand tirage : Merian (Allemagne), Figaro Magazine (France), Perspectives et Évasion (Québec), et Reader's Digest leur a consacré un livre entier. Ils ont fait des ouvrages pour l'Office national du film (Canada), dont Entre amis, Canada du temps qui passe, et Images. 

En 1967, Mia et Klaus signaient Bonjour Québec, à la maison d'éditions McClelland & Stewart, de Toronto, un premier ouvrage composé de 45 photographies reproduites en grand format, accompagnées d'un texte du peintre Alfred Pellan, et présentées dans un cahier. En 1968, les Éditions du Pélican, de Québec, publiaient leur deuxième livre, Québec et l'Île d'Orléans dont les textes étaient de Gatien Lapointe. En 1969, Mia et Klaus faisaient paraître Le Corps secret, aux Éditions du Jour, cette fois en collaboration avec l'écrivain Jacques Brault. En 1976, Musique d'été paraissait aux Éditions Fidès. Au printemps de 1981, Mia et Klaus publiaient aux Éditions Libre Expression l'album Québec présentant 189 photographies couleurs accompagnées d'un poème de Gatien Lapointe intitulé Chorégraphie d'un pays. En 1983 était publié le livre Montréal, qui contenait 151 photographies couleurs et dans lequel François Barcelo y signait un texte dédié à la ville. En 1984, c'est sur le Saint-Laurent que se pose l'objectif des photographes. Le texte est cette fois signé Pierre Perrault. En 1986 paraît Canada, un oeuvre de 189 photographies couleurs dont la préface est de Jeanne Sauvé et le texte, de Roch Carrier. En 1988, chez Fidès, paraissait le livre Ciels de Saint-Jean, avec un texte de Claude Sumner. En 1990 était publié L'Architecte de Montréal, commandé par l'Ordre des architectes du Québec, suivi en 1991 de Le Québec des grands espaces, avec un texte de Mia Matthes. En 1994, chez Sogides, Les Éditions de l'Homme, trois nouvelles parutions : Charlevoix, Le Jardin botanique et Les Îles de la Madeleine, gagnant du Prix Edgar Lespérance pour le plus beau livre. À paraître en septembre 1998 : Le chant de l'Eau, sur les eaux douces du Canada.

Tout au cours des années, les photographies de Mia et Klaus ont été exposées à travers le monde, lors de manifestations organisées par l'Office national du film et le ministère des Affaires extérieures du Canada. Mia et Klaus ont aussi présenté au Québec une exposition à Terre des Hommes, à la Place des arts, au Musée d'art contemporain, sur le thème de la Chine, l'un des nombreux pays qu'ils ont visités, et à la Bibliothèque nationale.

Dans le cadre des fêtes commémorant le 450e anniversaire de la découverte du Canada par Jacques Cartier, une exposition de leurs photos s'est tenue à Saint-Malo.

Enfin, c'est au Jardin botanique de Montréal qu'a eu lieu leur dernière exposition qui avait pour thème le parc national de Gros-Morne.

Plusieurs de leurs livres ont été offerts par trois gouvernements successifs à des visiteurs de marque de plusieurs pays.

Depuis leur nomination, Mia et Klaus ont publié Le chant de l'eau : les eaux douces du Canada, aux Éditions du Méridien (1999). Par la suite, la Société canadienne des postes s'est inspirée de ce thème pour faire paraître une série de dix timbres reprenant certaines photos tirées de l'ouvrage des deux photographes.

Mia et Klaus ont également signé un livre en noir et blanc intitulé Visages et paysage : images d'une vie, chez Novalis (2000).

(Mis à jour en mai 2007)

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018