Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Louis Muhlstock (1904 – 2001)

Chevalier (1998)

Louis Muhlstock immigra de la Galicie au Canada en 1911, à l'âge de 7 ans. Sa carrière constitue un trait d'union avec la tradition du XIXe siècle, en particulier par ses études au Monument national (1918) et à la Art Association of Montréal (qui allait devenir le Musée des beaux-arts), puis à l'École des beaux-arts fondée en 1926 avec des professeurs comme Joseph Saint-Charles, Edmond Dyonnet, William Brymner. Ses études sont suivies par un séjour à Paris (1928-1931) à l'atelier du peintre Louis-François Biloul et, à l'occasion, par des sessions de travail à l'Académie de la Grande Chaumière.

De retour à Montréal en 1931, Louis Muhlstock devient artiste professionnel à temps complet. Il se distingue pourtant alors de la tradition puisqu'il refuse, à la fois, la « peinture de commande » (portraits, illustrations, décorations, etc.) et l'enseignement (bien qu'il accepte d'animer de temps à autre des ateliers de dessin et de peinture). Peintre contemporain, il participe au mouvement de l'« Art vivant ». Membre du Canadian Group of Painters (qui succède au « Groupe des Sept ») et de la Canadian Society of Graphic Arts (CSGA), il est membre fondateur de la célèbre Centemporary Art Society de Montréal (1939), puis de la Federation of Canadian Artists. En 1941, il participe activement à la conférence de Kingston sur les arts qui réclame une reconnaissance publique de l'art et des artistes.

Pourtant, tout en s'associant à ses collègues (Lyman, Borduas, Pellan, Brandtner, etc.), tout en oeuvrant activement à la promotion de l'art contemporain et à la reconnaissance de l'art et des artistes dans la société, Louis Muhlstock demeure un « indépendant ». Il ne joindra aucune chapelle, ne fera partie d'aucune école.

Dans son oeuvre, Muhlstock a touché à divers sujets, démontrant une grande compassion, un grand intérêt pour la nature et un grand talent artistique. C'est un humaniste, respectueux des gens et de la nature. L'artiste a participé à des expositions publiques et privées à travers le Canada et à l'étranger. Le Musée du Québec lui a consacré une importante exposition en 1995, de même que la Galerie d'art de Concordia en 1995, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke en 1996 et le Musée de Saint-Jérôme.

Il faut aussi retenir l'action énergique de Muhlstock au sein de la Fondation de Saint-Denys-Garneau. Il a en outre contribué financièrement à un prix , auprès d'étudiants universitaires, qui couronne un concours de rédaction sur le grand poète québécois. Il détient un doctorat honoris causa de l'Université Concordia.

Louis Muhlstock, qui approche maintenant ses 94 ans, se rend tous les jours encore à son atelier pour y peindre. Il est Officier de l'Ordre du Canada depuis 1990.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018