Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Luc Plamondon

Chevalier (1990)

Né à St-Raymond de Portneuf le 2 mars 1945, Luc Plamondon a fait ses études classiques au Séminaire de Québec, puis au Collège des Jésuites où il découvre la littérature.

Aucune formation académique ne le prépare vraiment à devenir parolier puisque de son propre avis, il aura beaucoup plus appris de ses voyages et de l'apprentissage des langues pour lesquelles il a une étonnante facilité: l'anglais, l'espagnol, l'italien, l'allemand. Non seulement connaît-il un pays par sa langue d'expression, mais en s'imprégnant de la culture de ce pays. Il se sent à l'aise à Paris, ville qu'il connaît par coeur par ses longues promenades à pied et par la visite des lieux de culture aussi bien qu'il connaît New York, San Francisco, Rome ou Londres.

Dans «Plamondon, un coeur de rocker», Jacques Godbout dira de lui: «Si les textes de Plamondon ont tant de succès, dans les chansons de tant d'interprètes différents, c'est qu'il est devenu sans contexte le porte-parole de sa génération, de son époque...». «Plamondon traduit les dimensions rêvées de la vie courante».

Inspiré d'abord par Ferré et Brel, il écrit, à ses débuts, de façon plus littéraire, puis au fil de ses voyages et de ses expériences, il dépeint avec une admirable justesse la vie courante, le quotidien. Si ses mots sont écrits en québécois, les thèmes évoqués dans ses textes sont aussi bien portés par des artistes français que québécois et rejoignent un auditoire de la même façon.

Parolier de Starmania, Plamondon a le sens du théâtre. Cette production a connu un succès retentissant dans les années ‘70, succès qui ne tarit pas puisque le public parisien l'applaudit encore en 1990.

Luc Plamondon a su rythmer la vie d'ici depuis vingt ans et il est très certainement un des piliers de la chanson québécoise moderne.

Luc Plamondon s'est aussi fait le défenseur des droits d'auteur. Membre du Comité aviseur sur le statut de l'artiste du Québec, il s'est également impliqué sur la scène fédérale pour l'adoption de la Loi sur les droits d'auteur. Il est, depuis 1980, président de la Société professionnelle des auteurs-compositeurs du Québec.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019