Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Huguette Oligny (1922 – 2013)

Officière (1999)

Née à Montréal, Huguette Oligny y commence très jeune sa carrière de comédienne où son talent la place rapidement au rang des vedettes. Elle tient quelques-uns des plus grands rôles du répertoire classique dont Célimène dans Le misanthrope de Molière, le rôle-titre dans Marie Stuart de Schiller, Elmire dans Tartuffe de Molière, Dona Honoria dans Le soulier de satin de Claudel, Gabrielle dans Anatole de Schnitzler, Toinette dans Le malade imaginaire de Molière, Laura dans Père de Strindberg, Marguerite dans La dame aux camélias de Dumas fils et le rôle principal dans Bérénice de Racine. Elle participe également à quelques-unes des plus remarquables créations du théâtre québécois dont Le temps des lilas de Marcel Dubé, Tit-Coq et Hier les enfants dansaient de Gratien Gélinas ainsi que Le marcheur d'Yves Thériault pour laquelle elle signe la mise en scène.

Sa formation bilingue la conduit à jouer aussi bien en anglais qu'en français sur les principales scènes du Canada ainsi qu'à New York, à Chicago, à Paris, à Bruxelles et dans plusieurs autres villes européennes.

Au cinéma, Huguette Oligny fait ses débuts dans la post-synchronisation pour la Metro Goldwin Mayer à Hollywood et, par la suite, tourne dans plusieurs longs métrages canadiens dont Kamouraska de Claude Jutra et Le soleil se lève en retard d'André Brassard.

Mme Oligny devient rapidement une vedette de la télévision. Les engagements qu'elle y tient chaque saison sont importants et nombreux. Citons les téléromans Rue des Pignons, Métro-Boulot-Dodo et Monsieur le Ministre à Radio-Canada ainsi que Le clan Beaulieu et Belle Rive à Télé-Métropole. Elle est aussi en vedette dans divers télé-théâtres dont Contre-jour et Marc-Aurèle Fortin à Radio-Québec ainsi que Cachez le violoncelle, Adieu Françoise, Quatre fois par semaine, Les dames du jeudi, La femme au géranium, Les violons de l'automne et La pépinière à Radio-Canada.

Récemment, elle a tenu des rôles importants dans les pièces suivantes : Laura dans Equus de Peter Schaffer, Maria dans Oncle Vanya de Tchekhov et Lydia dans Bateau pour Lipaia d'Alexis Arbuzov.

En septembre 1984, elle tient le rôle d'Albertine dans Albertine en cinq temps de Michel Tremblay au Centre national des arts à Ottawa puis au Théâtre du Rideau Vert, et elle jouera ensuite aux côtés de Gratien Gélinas dans la pièce La passion d'Olivier Mondoux.

Membre du conseil de l'Union des artistes de 1962 à 1964, Mme Oligny reçoit, à sept reprises, le trophée annuel destiné à la meilleure comédienne de langue française au Canada. Elle est nommée officier de l'Ordre du Canada en 1984.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018