Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Federico Mayor Zaragoza

Officier (1995)

Federico Mayor a été reçu officier de l'Ordre national du Québec en 1995 pour souligner son rôle relatif à la promotion de la paix, de la diversité culturelle et des langues. Il a reçu des doctorats honorifiques de l’Université Laval et de l’Université du Québec à Montréal.

Directeur général de l’Unesco, Federico Mayor s’est fait le défenseur de l’éducation, de la paix et de la diversité culturelle.

Federico Mayor est né en Espagne, à Barcelone, en 1934. Il a étudié à l’Université de Madrid, où il a obtenu un doctorat en pharmacie. Biochimiste et chercheur, il a été recteur de l'Université de Grenade. Il a ensuite enseigné la biochimie à la Faculté des sciences de l'Université de Madrid, où il a créé, en 1974, le Centre de biologie moléculaire.

La même année, il est nommé sous-secrétaire au ministère espagnol de l’Éducation et de la Science et préside le comité consultatif du Centre européen pour l'enseignement supérieur de l'Unesco. En 1976 et 1977, il est membre du Comité consultatif de l’Unesco pour le programme Recherche scientifique et besoins de l'humanité. Élu à la chambre des députés espagnols en 1977, il préside la Commission de l'éducation et de la science et agit à titre de conseiller du président du gouvernement espagnol. En 1981 et 1982, il occupe la fonction de ministre de l'Éducation et de la Science. Il est élu député espagnol du Parlement européen en 1987.

Directeur général de l'Unesco de 1987 à 1999, Federico Mayor a développé le programme Culture de la paix et obtenu que l'Assemblée générale des Nations Unies déclare l'an 2000 Année internationale pour la culture de la paix. Il a soutenu la proclamation de la Décennie internationale de la promotion de la culture de la paix et de la non-violence au profit des enfants du monde (2001-2010) et il est membre de la Coordination internationale de la Décennie. En 2000, il a créé la Fondation pour une culture de la paix, où il poursuit sa lutte en faveur de la justice, de la liberté et de la fraternité.

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018