Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Paul-Émile Léger (1904 – 1991)

Grand officier (1985)

Son Éminence le cardinal Paul-Émile Léger est né à Valleyfield en 1904.

Après ses études théologiques au Grand Séminaire de Montréal en 1929, il obtint une licence en droit canon de l'Institut catholique de Paris.

Ordonné prêtre en 1929, il enseigne au Séminaire d'Issy-les-Moulineaux et, en 1933, fonde le Séminaire de Fukuoka au Japon et en devient le supérieur jusqu'en 1939. Il enseigne la sociologie au Séminaire de philosophie de Montréal l'année suivante; il sera de 1940 à 1947, Vicaire général du diocèse de Valleyfield et de 1947 à 1950, recteur du Collège canadien à Rome.

Élevé à la dignité épiscopale et consacré archevêque à Rome en 1950, il prend possession du siège épiscopal de Montréal. En 1953, Rome l'élevait à la pourpre cardinalice.

Le cardinal commençait un nouvel apostolat en 1967 en Afrique auprès des lépreux et des handicapés et il y séjournera jusqu'en 1979. Depuis, il n'a de cesse de soulager la misère des plus déshérités en Asie, en Afrique ou ailleurs, grâce en particulier à la «Fondation Jules et Paul-Émile Léger» créée en 1981 avec la mission de soutenir matériellement et spirituellement toutes oeuvres éducationnelles, religieuses, philanthropiques, humanitaires ou de bienfaisance tant au Canada qu'à l'étranger.

Celui qui fut de l'élection des quatre derniers papes, a participé intensément au Concile Vatican II en étant membre de la Commission centrale préparatoire au Concile en 1961 et membre de sa Commission de théologie l'année suivante. En 1963, il était membre de la Sacrée congrégation consistoriale et membre de la Commission de droit canonique en 1967. Il a également été membre de la délégation des évêques canadiens au Synode des évêques à Rome en 1967.

Les honneurs, distinctions et décorations qui ont jalonné l’oeuvre du cardinal ne se comptent plus. Il a, en outre, reçu treize doctorats d'universités québécoises, canadiennes et américaines et il fait partie de cinq grands ordres de mérite internationaux dont celui du Canada, de la Légion d'honneur et de l'Ordre de Malte.

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017