Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Jeanine C. Beaubien (1919 – 2016)

Officière (2004)

Jeanine C. (Charbonneau) Beaubien fut la fondatrice de La Poudrière, le premier théâtre multiculturel du Canada. Elle le dirigea à partir de ses débuts jusqu’à sa fermeture, soit de 1957 à 1982. Il s'agissait d'un théâtre d’exception, à divers points de vue.

Mme Beaubien naquit à Montréal en 1919. Elle suivit une formation en art dramatique auprès des professeurs Jean Doat, Ario Marist, Eleanor Stuart et Lucie de Vienne Blanc. Elle apprivoisa aussi le chant avec la cantatrice Anna Malenfant. Elle s’initia, en plus, à l’histoire de l’art, à la littérature et à l’espagnol en fréquentant l’Université de Montréal.

Encore dans la vingtaine, elle fonda, avec les gens de son entourage, la Société d’art dramatique d’Arvida, au Saguenay–Lac-Saint-Jean. À 38 ans, elle lança le théâtre La Poudrière. L’installation se fit dans un bâtiment désaffecté de l’île Sainte-Hélène de Montréal, la « grande poudrière ». Dès les débuts, la décision fut prise de jouer des pièces en plusieurs langues. Ainsi, pendant les vingt-cinq ans de son existence, La Poudrière présenta – sous la direction continue de Mme Beaubien – des œuvres en français, en anglais, en allemand, en espagnol et en italien. Le répertoire y demeura éclectique et international, avec beaucoup de premières canadiennes et quelques créations. Par surcroît, La Poudrière s’ouvrit, en 1973, au théâtre pour enfants avec des spectacles de marionnettes. Au surplus, la musique y occupa toujours une place de choix : des centaines de concerts et de mini-opéras y ont été joués par des artistes et des chefs de prestige.

Qui plus est, la femme de théâtre œuvra pour le Théâtre de l’Escale et le Théâtre de North Hatley et travailla à l’écriture, à la traduction et à l’adaptation de nombreuses pièces dramatiques ainsi que de multiples œuvres musico-théâtrales.

Outre ses réalisations artistiques, Mme Beaubien fut cofondatrice de la Société Alzheimer de Montréal, longtemps membre active de l’Ordre de Saint-Lazare et juge (1997-2002) à la Cour de la citoyenneté.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017