Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Guy Mauffette (1915 – 2005)

Grand officier (1996)

Né à Montréal en 1915, père de huit enfants issus de son mariage avec Louise Vien, Guy Mauffette se définit comme autodidacte. Poète, comédien, animateur-réalisateur depuis cinquante-quatre ans au théâtre, à la radio, à la télévision et au cinéma, il a reçu le premier prix du Conservatoire d'art dramatique (Studio Jeanne-Maubourg) et s'est illustré dans plusieurs rôles, entre autres: Raskolnikov dans Crime et Châtiment (Dostoïevski); Picrochole (Rabelais/Chancerel); Almaviva du Barbier de Séville (Beaumarchais); Maluron (Félix Leclerc); Frosch dans La Chauve-Souris (Johann Strauss). Il a participé aux spectacles de la Société canadienne d'opérette et des Variétés lyriques. À 17 ans, il est monté sur les planches du théâtre Stella (dirigé par les Barry/Duquesne) où pendant quatre ans il fut pensionnaire; il était également des revues d'Henri Letondal. Plusieurs autres troupes l'ont accueilli, dont, pour en nommer quelques-unes, l'Équipe, le Montréal Repertory Theatre, Les Compagnons de Saint-Laurent, les Festivals de Montréal de Mme Athanase David.

Avec Félix Leclerc et Yves Vien, il a fondé la troupe V.L.M. et y a mis en scène des oeuvres de Félix : Le P’tit bonheur, La P'tite misère, La Caverne des splendeurs.

Sa carrière radiophonique remonte à l'époque de la Commission canadienne de la radio (station CRCM). En 1939, à Radio-Canada, il fut le premier réalisateur de la série Les Belles histoires des Pays-d'en-haut (Claude-Henri Grignon) dont Le déserteur et Un Homme et son péché. Soulignons qu'il réalisa les émissions d'ouverture du réseau français de Radio-Canada et des stations CJBR de Rimouski et CJBC de Toronto.

Il donna libre cours à sa fantaisie dans des émissions comme La Rumba des radioromans, J'ai un coeur à chaque étage, Détente, Les grandes émissions du théâtre contemporain, Le Moulin qui jazz. Avec Les Chansons de Baptiste et Marianne, il sera l'un des premiers à promouvoir la chanson québécoise. Il se fit complice des enfants dans Radio P'tit bout de chou et celui de la femme dans Radio Bigoudis. Il anima également avec beaucoup de succès Le Cabaret du soir qui penche, Les samedis de l’Oiseau de nuit, Les dimanches au long cours et Allo, tu m'entends?

Au cours de la Deuxième guerre mondiale, il signa plusieurs reportages aux côtés de Ludmilla Pitoeff et l'abbé Robert Llewellyn. De 1944 à 1955, il dirigea une série d'émissions dominicales à la gloire des fondateurs de l'Église canadienne : Le Ciel par-dessus les toits, textes de Guy Dufresne.

À la télévision, il sera, de 1961 à 1965, Monsieur Surprise de La boîte à surprises et Monsieur Loyal, maître de piste du cirque Caravane. Il se signale aussi dans Carrousel et Le Sel de la semaine.

Guy Mauffette s'illustra également au cinéma. Mentionnons Le Curé de village, Le Père Chopin, Les Lumières de ma ville et Son copain.

Plusieurs textes dont il est l'auteur ont été publiés, dont le plus récent, intitulé Comme au Cabaret du soir qui penche (Stanké), évoque l'inoubliable émission qui a fait la célébrité de celui que l'on surnomme encore « L’Oiseau de nuit ».

Guy Mauffette est membre de l'Ordre du Canada.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018