Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Jean Palardy (1905 – 1991)

Grand officier (1992)

Après ses études au Collège de Saint-Laurent et au Séminaire de Sainte-Thérèse, il entre à l'École des Beaux-Arts de Montréal en 1926 et devient l'élève de Charpentier. Il entreprend ensuite des études avec Jean Van Empel, peintre hollandais, dans la région du Saguenay où il poursuit sa tournée en compagnie du peintre Maurice Cullen.

De 1929 à 1941, il est peintre et effectue des séjours en Angleterre, en France, en Italie et en Espagne. Cofondateur de la Société d'art contemporain dont il est le premier vice-président, il a aussi effectué des recherches avec Marius Barbeau : collecte de chansons et de contes anciens, enquêtes sur les arts populaires et les métiers, sur l'architecture et les méthodes de construction.

En 1939, il réalise l'aménagement intérieur de l'hôtel Chanteclerc à Sainte-Adèle; il exécute les dessins de tous les meubles et en surveille l'exécution. Il fournit les plans ainsi que les élévations et dirige l'aménagement de la chapelle du Mont-Tremblant. De 1941 à 1960, il est caméraman et réalisateur à l'Office national du film (ONF) où il est un des fondateurs de l'équipe française. Il réalise près de 80 documentaires dont plusieurs sont primés à Cannes et à Hollywood.

Il est auteur du scénario « Le gros Bill », réalisateur du film « L'homme aux oiseaux » de Roger Lemelin produit à l'ONF, auteur et réalisateur du film « Ti-Jean s'en va aux chantiers ». Boursier du Conseil des arts pour la préparation d'un ouvrage sur les meubles anciens du Canada français, il effectue des recherches historiques dans plusieurs fonds d'archives du Québec et du Canada.

En 1963, il publie l'ouvrage « Les meubles anciens du Canada français », grâce à une aide du ministère des Affaires culturelles du Québec. En 1964, il continue ses recherches et fait l'acquisition d'une importante collection d'objets du début du XVIIe siècle pour l'habitation de Port-Royal en Nouvelle-Écosse. Il effectue des recherches pour le gouvernement canadien dans le cadre de la restauration de la forteresse de Louisbourg. Ses recherches le conduisent sur le territoire français de places fortes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Il agit comme consultant pour le Musée national de l'homme, le Musée de l'Île Sainte-Hélène, le Musée McCord, le Château Ramesay, etc. Officier de l'Ordre du Canada dès 1967, il est aussi récipiendaire du certificat de mérite de la Société historique du Canada en 1975, année où il commence ses recherches pour l'acquisition et la restauration du Manoir Jacques-Cartier à Saint-Malo, qui se poursuivront jusqu'en 1984. Il est, en 1980, commissaire de l'exposition « Frontenac et le Canada de Louis XIV », présentée à Saint-Germain-en-Laye. Son oeuvre exceptionnelle fait l'objet d'une exposition rétrospective en 1984 au Musée d'art de Saint-Laurent. Il est décédé le 28 novembre 1991 à l'âge de 87 ans. Il est le premier à accéder à l'Ordre national du Québec à titre posthume.

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018