Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Roméo A. Dallaire

Grand officier (2005)

Le lieutenant général Roméo A. Dallaire s'est distingué au sein des Forces canadiennes pendant 36 ans. Il a occupé divers postes au Canada et à l'étranger, dont celui de commandant des missions des Nations Unies en Ouganda et au Rwanda, où il a fait preuve d’un dévouement exemplaire.

Roméo Dallaire est né à Denekamp, en Hollande, en 1946. Il s’enrôle dans l'armée canadienne en 1964 et étudie au Collège militaire royal de Saint-Jean, puis au Collège militaire royal du Canada à Kingston. Diplômé en sciences appliquées, il obtient le titre d'officier dans l'Artillerie royale du Canada. Afin de se préparer davantage à un rôle de leadership, il étudie également au Collège de commandement et d’état-major de la Force terrestre canadienne à Kingston et au Marine Corps Command and Staff College des États-Unis. En 2004, il sera nommé fellow du Car Centre of Human Rights Policy, de la John F. Kennedy School of Government de l’Université Harvard.

De 1983 à 1985, Roméo Dallaire commande le 5e Régiment d'artillerie légère du Canada comme lieutenant-colonel. Par la suite, de 1989 à 1993, il dirige le Collège militaire royal du Canada comme brigadier général, avant de commander le 5e Groupe-brigade mécanisé de Valcartier. La même année, il se rend au Rwanda en tant que commandant de la mission d'observation des Nations Unies Ouganda et Rwanda, puis de la mission des Nations Unies pour l'assistance au Rwanda. De retour au pays, il commande la 1re Division canadienne et, en 1998, obtient le grade de lieutenant général. Il prend sa retraite en 2000 et siège au sénat depuis 2005.

Le lieutenant général Dallaire relève aujourd’hui de nouveaux défis à titre de conseiller spécial de l'Agence canadienne de développement international sur les questions relatives aux enfants victimes de la guerre, ainsi qu’auprès du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international sur la non-prolifération des armes portatives. Il est également membre de l’équipe consultative spéciale chargée de diriger les efforts et l’utilisation des ressources du Canada au Darfour. Marqué par son expérience au Rwanda, il travaille à sensibiliser le public au syndrome de stress post-traumatique. Il a rédigé plusieurs articles et prononce fréquemment des conférences, au Canada et à l’étranger, portant sur les droits de la personne, la résolution de conflits et l'aide humanitaire. Son livre J'ai serré la main du diable : la faillite de l'humanité au Rwanda sera au centre d’un long métrage qui devrait prendre l’affiche en 2006.

Le lieutenant général Dallaire est officier de l’Ordre du Canada (2002), commandeur de l’Ordre du mérite militaire (1997) et officier de la Légion de mérite des États-Unis (1996). Il a reçu, entre autres, le prix Pearson pour la paix de l’Association canadienne pour les Nations Unies (2005), le Prix du Gouverneur général (2004), le prix Shaughnessy Cohen du Writers Trust of Canada (2004), le Distinguished Humanitarian Award de l’International Rescue Commitee (2004), le prix Aegis pour la prévention des génocides (2002) et la Croix du service méritoire (1994). Il a également reçu seize doctorats honorifiques.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018