Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Robert Després (1924 – 2016)

Grand officier (2003)

Pilier du Québec moderne, Robert Després fréquentait, avec un égal succès, les hautes sphères de la fonction publique et du monde des affaires. Ce grand administrateur présida l'Ordre des comptables en management accrédités du Québec, s’investit activement dans la Corporation professionnelle des comptables généraux licenciés du Québec, fut chargé de cours de 1er et de 2e cycle à l’Université Laval et œuvra bénévolement pour sa collectivité.

M. Després naquit à Québec en 1924. Après avoir décroché un baccalauréat en administration à l’Université Laval, il y obtint une maîtrise en sciences de l’administration en 1947. Plus tard, en 1961, il reçut un diplôme en gestion des entreprises à l’Université de Western Ontario.

Son parcours professionnel débuta en 1947 à la Quebec Power Company, où il fut contrôleur, avant de se poursuivre à la Société d'administration et de fiducie dont il fut, dès son entrée en service en 1963, « gérant » de la division de Québec. Puis, en 1965, il intégra l’Administration québécoise. Il y fut d’abord sous-ministre du Revenu (1965-1969) et ensuite président-directeur général de la future Régie de l’assurance maladie (1969-1973), avec le mandat de la mettre sur pied et de bien la structurer. Après quoi il fut président de l’Université du Québec (1973-1978).

De retour dans le secteur privé, il fut président et chef de la direction de Cablevision Nationale (1978-1980), puis de Netcom (1980-1989). De 1987 à 1994, il fut conseiller chez Raymond Chabot Martin Paré.

À partir de 1980, M. Després enchaîna les postes au sein du conseil d’administration de nombreuses sociétés, privées ou publiques (Amisco, Canada Malting, Domtar, Financière Manuvie, Falconbridge Copper, GenePOC, Les Industries de la Rive Sud, Informission, Institut national d’optique, Mitel, Provigo, Sidbec-Dosco, L’Union Canadienne, etc.), se démarquant par des présidences de CA à Énergie atomique du Canada (1980-1986), aux Produits forestiers Alliance (1994-2001), à Cinar (2002-2004), à Infectio Diagnostic (jusqu’en 2005), à Cominar (2006-2016), à Domosys Corporation (jusqu’en 2016), aux Mines McWatters (2001-2016) et à Technologies Obzerv (jusqu’en 2016).

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018