Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Lucille Dumont (1919 – 2016)

Officière (2001)

Lucille (Lucelle de son vrai prénom) Dumont connut, dans le domaine de la chanson francophone, une riche carrière comme interprète de grande classe, animatrice radio-télé d’exception et formatrice soucieuse de la relève. Par sa voix et son audace, elle a contribué à faire connaître des auteurs-compositeurs québécois comme Jacques Blanchet, Pierre Calvé, Michel Conte et Stéphane Venne. Avec son talent polyvalent, elle put côtoyer professionnellement Roger Baulu, Marcel Giguère, Jean Lalonde, Ovila Légaré, Jacques Normand, C.Q., et d’autres pionniers du paysage audiovisuel québécois. Grâce à son savoir et à sa générosité, Diane Juster, Sylvain Lelièvre et Marie-Denise Pelletier, pour ne nommer que ces artistes, ont pu profiter d’un précieux coup de pouce.

Mme Dumont naquit à Montréal en 1919. Encore adolescente, elle travailla sous l’œil bienveillant de Léo Le Sieur. Ce dernier la fit connaître, en 1935, à la radio à la station CKAC, où elle chanta avec l’ensemble musical et vocal qu’il dirigeait alors, Sweet Caporal. Peu de temps s’écoula avant qu’elle se démarquât par d’autres prestations chantées à CFCF et à Radio-Canada, dans des émissions taillées pour elle. Au fil des ans, elle se fit de plus en plus présente dans les variétés, à telle enseigne qu’elle fut élue Miss Radio en 1947. Cette année-là, elle signa un contrat avec RCA Victor, qui allait lui permettre d’enregistrer de grands succès au cours des huit années suivantes.

Puis, après avoir été notamment de Café des artistes sur les ondes naissantes de la télévision d’État, elle anima, à partir de 1956, sa propre émission télévisuelle, À la romance.

En 1961, dès l’arrivée de Télé-Métropole, on la recruta pour lui confier l’animation d’Entre vous et moi. Jusqu’en 1974, elle fut à la barre de plusieurs autres émissions, notamment Histoire d'une étoile (1967-1969) et Le temps d'aimer (1972-1973)
à CFTM-TV.

En 1968, avec plus de vingt-cinq disques à son actif, Mme Dumont ouvrit, à Montréal, L’Atelier de la chanson. Pendant au-delà de trente ans, elle y enseigna l’art vocal.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018