Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Gilles G. Cloutier (1928 – 2014)

Officier (1989)

Né à Québec le 27 juin 1928, monsieur Cloutier obtient successivement son baccalauréat ès-arts et un baccalauréat ès-sciences appliquées à l’Université Laval, en 1949 et 1953. C'est l’Université McGill qui, plus tard, lui décernera une maîtrise et un doctorat en physique.

Sa carrière débute comme agent de recherche au Canadian Armament Research and Development Establishment en 1953 et membre senior du personnel scientifique des Laboratoires de recherches RCA Victor (1959 à 1963). Attiré par l'enseignement, il sera professeur agrégé, puis professeur titulaire à l'Université de Montréal entre 1963 et 1968. C'est à ce titre qu'il aura eu une influence marquée pour lancer le Département de physique de cette institution dans les grands courants modernes de l'enseignement et de la recherche. En 1968, il entre au service d'Hydro-Québec. Il est alors directeur scientifique, sciences de base, de l'Institut de recherche de cette société, puis directeur des recherches (1971) et directeur adjoint en 1974. Quatre ans plus tard, il est nommé président de l'Alberta Research Council pour revenir à Hydro-Québec en 1983 où il a exercé les fonctions de vice-président exécutif, technologie et affaires internationales, jusqu'en 1985. Il occupe, depuis lors, le poste de recteur de l'Université de Montréal.

L'un des premiers Québécois à s'intéresser à la conquête de l'espace, monsieur Cloutier fabriqua une sonde qui fut lancée dans l'espace dès les années ‘60. S'intéressant aux ressources énergétiques et ce, à l'échelle du continent, il fut parmi les pionniers, à la veille de la crise pétrolière et des travaux de la Baie de James, au moment des grandes décisions. Ses fonctions actuelles l'amènent, comme administrateur, à représenter le Québec dans les milieux scientifiques et universitaires internationaux et à assurer la formation de toute une génération de Québécois.

Quatre universités ont honoré Gilles G. Cloutier en lui décernant un doctorat honoris causa: l'Université de Montréal, l'Université de l'Alberta, l'Université McGill et l'Université Lumière de Lyon. Boursier du Conseil national de recherche du Canada (1954-55), il avait obtenu, en 1952, le prix de la Société optique de France. Il reçut la médaille du Centenaire de la Confédération en 1968 et le prix scientifique de la province de Québec en 1976. Il est Officier de l'Ordre du Canada depuis 1981.

Monsieur Cloutier est membre de l'Association canadienne des physiciens, dont il a assuré la présidence de 1971 à 1972, de l'Ordre des ingénieurs du Québec, de l'American Physical Society et membre senior de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers. Il est également membre du conseil de l'Association des universités et collèges du Canada, de Forum entreprises-universités, du Centre d'initiative technologique de Montréal, du Centre canadien de fusion magnétique et du conseil et comité exécutif de Carrefour des sciences, des techniques et de l'industrie de Montréal. Il est président de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec, vice-président de l'Association des universités partiellement ou entièrement de langue française et du Comité consultatif du ministre de la Science et de la Technologie pour les réseaux de Centres d'excellence. Il fut aussi, au cours de sa carrière, membre de nombreux organismes scientifiques, notamment du Conseil national de recherche du Canada (1973-1977), du Conseil de la politique scientifique du Québec, de 1975 à 1977, et du Conseil de la science et de la technologie, entre 1983 et 1986. Il a été membre du conseil de l'Université de Montréal à deux reprises, de 1976 à 1980, puis de 1983 à 1985.

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018