Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Marisa Ferretti Barth

Chevalière (2008)

Depuis 40 ans, Marisa Ferretti Barth se voue au mieux-être de ses concitoyens, notamment les aînés de la communauté italo-québécoise et des autres communautés ethnoculturelles de l’agglomération montréalaise.

Mme Ferretti Barth est née en 1931 à Ascoli Piceno, en Italie. En 1963, elle immigre au Québec et ne tarde pas à s’intégrer à la collectivité. Au début des années 1970, elle est conseillère en immigration, puis planificatrice des services communautaires italiens. Constatant un manque flagrant de ressources pour les aînés, en particulier les Italo-Canadiens, elle s’applique à implanter, en 1973-1974, le CRAIC, le Conseil régional des aînés italo-canadiens. Pendant la période 1974-2008, elle y remplit plusieurs fonctions : travailleuse sociale, conseillère en ressources humaines, animatrice communautaire, directrice générale, vice-présidente et PDG. De plus, elle est, de 1991 à 2008, présidente de l’Associazione Italiana Assistenzia Collettivita.

Mme Ferretti Barth n’a jamais cessé d’œuvrer au sein du CRAIC qui, aujourd’hui, chapeaute plus de 80 clubs de l’âge d’or totalisant 14 000 membres de l’agglomération montréalaise et qui offrent divers services, dont certains s’adressent expressément aux plus démunis. Par les années, elle a concouru à mettre sur pied divers autres organismes pour différents groupes : Afghans, Chinois, Laotiens, Libano-Syriens, Russes.

Mme Ferretti Barth a fait partie de bien des comités, conseils ou autres groupes ayant trait aux aînés, entre autres le Conseil consultatif national sur le troisième âge et le Conseil des aînés du Québec. Elle a ainsi joué un rôle à la fois de témoin, de relais et de représentante des personnes du troisième et du quatrième âge.

Somme toute, elle a permis de briser l’isolement de nombre d’aînés et, par là même, à faciliter leur intégration à la société tout entière. Parmi ses initiatives les plus concrètes, il faut citer Les Jardins d’Italie, vaste complexe d’hébergement construit en 2007 pour les aînés italo-québécois dans l’arrondissement montréalais de Saint-Léonard.

Plusieurs fois récompensée pour son engagement associatif et citoyen, Marisa Ferretti Barth a reçu, en 2002, le titre de grand officier de l’Ordre du mérite de la République italienne. En 1997, elle fut la première femme d’origine italienne à accéder au Sénat du Canada.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014