Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Richard Garneau (1930 – 2013)

Chevalier (2000)

Né à Québec en 1930, il fait ses études au Séminaire de Québec et obtient son baccalauréat ès arts à l'Université Laval. Il a consacré deux années d'études au Conservatoire d'art dramatique Francis-Synval, avant d'effectuer un voyage d'études de plusieurs mois en Europe.

Après un séjour de trois ans dans l'entreprise privée, il entre en 1957 à la Société Radio-Canada où il a connu toutes les facettes du métier : annonceur, animateur, journaliste-reporter, narrateur descripteur.

Si le hockey a amené Richard Garneau aux premières loges de Radio-Canada, c'est sa passion pour l'olympisme qui l'a convaincu de se consacrer au sport. Des Jeux de Rome, en 1960, jusqu'à ceux de Lillehammer, en 1994, le nom de Richard Garneau est accroché à la couverture des Jeux olympiques. Il aura donc participé à la couverture de dix-sept Jeux olympiques, ce qui est un record mondial.

Richard Garneau est toujours là comme pigiste et contractuel à la radio de Radio-Canada et aussi à la télévision, au réseau TVA.

Respectueux de sa langue, il peut tout autant décrire avec brio qu'analyser avec rigueur; il sait aussi bien donner la description du Tour de France 1991 pendant 23 jours que celle d'une ville olympique pendant la tenue des Jeux.

Richard Garneau a été lauréat de cinq prix Gémeaux : deux pour La Soirée du Hockey, un pour le Marathon de Montréal, un pour la couverture des Jeux olympiques de Barcelone et le prix Gémeaux Hommage pour l'ensemble de sa carrière.

Il est l'auteur de cinq ouvrages : À toi Richard qui colore avec humour la petite histoire de la radio et de la télévision au Québec, en 1992; Vie, rage... dangereux, en 1993; Les patins d'André, en 1994; Train de nuit pour la gloire, en 1995; À toi... Richard... prise deux. Un Québécois en Bavière, en 1996.

En 1994, il a remporté le prix du Mérite du français, section Culture, décerné par l'Union des écrivains et écrivaines du Québec, par la Société des auteurs et par l'Union des artistes.

En 1999, il est intronisé au Temple de la Renommée du Hockey.

Mise à jour

Depuis janvier 1998, Richard Garneau participe, tous les samedis et dimanches matin, aux émissions de Joël Le Bigot Samedi et rien d'autre et Pourquoi pas dimanche, à l'antenne de Radio-Canada.

Depuis sa nomination, Richard Garneau a été nommé membre de l'Ordre du Canada (2006). Il a reçu le Sports Media Canada Achievement Award (2000), le prix Hommage Jacques-Beauchamp (2003), ainsi que le prestigieux prix Sport Média décerné par le Comité international olympique (2004). L'Université de Sherbrooke lui a également remis un doctorat honorifique en 2005.

(Mis à jour en mai 2007)

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018