Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


E. Noël Spinelli (1927 – 2020)

Chevalier (2008)

Chef d’entreprise dynamique et généreux, E. Noël Spinelli a joué un rôle de premier plan dans la diffusion de la culture musicale. Il a mis la musique classique à la portée de ses concitoyennes et concitoyens. Il a cofondé les Concerts Lachine, le Festival de musique de Lachine ainsi que l’Atelier d’art lyrique de Lachine, en plus de travailler, tour à tour, pour ces trois organisations. Il a appuyé solidement l’Académie internationale vocale de Lachine, qui comporte à la fois un programme intensif (cours individuels, classes de maître, séances d’orientation et de gestion de carrière, etc.) et un stage de perfectionnement et qui, lancée en 2018, permet aux jeunes artistes lyriques de se former à un haut niveau. Grâce à cet homme passionné et engagé, beaucoup de musiciens et musiciennes ont vu s’ouvrir devant eux un parcours professionnel international.

M. Spinelli vit le jour à Lachine en 1927. Il a fréquenté le Conservatoire de musique de Montréal, où il a étudié notamment le chant, la contrebasse et la trompette.

Dans la décennie 1950, il était un chanteur de charme, vedette dans les cabarets de Montréal, même si, à l’époque, il rêvait d’être chanteur d’opéra. Mais il a fini par délaisser son travail en boîte de nuit, bien que gratifiant et rémunérateur, pour soigner sa vie conjugale. Il s’est donc mis à faire tourner, avec son unique frère, la station-service de son père, qui lui en a cédé les rênes, à l’âge de 70 ans, en 1962.

M. Spinelli lança, en 1964, le garage dans la commercialisation de véhicules de la firme américaine Studebaker. Celle-ci a malheureusement abandonné le marché automobile en 1966. Loin de se décourager, M. Spinelli décida, en 1967, de totalement transformer l’entreprise familiale en un point de vente et de service après-vente pour les voitures Toyota. Par la suite, l’entreprise n’a cessé de grandir et a pris le nom de Groupe Spinelli. En 2015, elle rassemblait des concessions de grands constructeurs automobiles asiatiques (six japonais et un sud-coréen). M. Spinelli nomma, en 1997, son fils Pierre au titre de président et chef de la direction de l’entreprise, mais il est demeuré président du conseil d’administration pendant une bonne quinzaine d’années.

Quoi qu’il en soit, M. Spinelli a renoué avec le monde musical en cofondant les Concerts Lachine, un organisme à but non lucratif ayant été constitué légalement, en 1976, en vue de produire des concerts de musique classique gratuits et accessibles à toutes et à tous, puis le Festival de musique de Lachine, en 1977.

Au fil des ans, M. Spinelli a été administrateur auprès de différentes entités du milieu musical de l’agglomération montréalaise :

  • le Chœur Saint-Laurent (de 1997 à 2006),
  • le secteur musical du conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal (de 1991 à 1998),
  • la Fondation des jeunesses musicales du Canada (de 1999 à 2000),
  • l’Opéra de Montréal (à partir de 2002, pendant assez longtemps),
  • l’Orchestre de chambre I Musici et la fondation y afférente (dès 2001),
  • l’Orchestre Métropolitain (de 1986 à 1988),
  • l’Orchestre symphonique de Montréal (de 1981 à 1987),
  • la Société de la Place des arts (de 1999 à 2006).

En outre, il a été président-cofondateur du Concours international d’orgue du Canada (de 2006 à 2013) et président du comité de restauration (2001-2007) de l’orgue Casavant historique du site archéologique de l’église-des-Saints-Anges-de-Lachine.

Du reste, il a été président de la Fondation Pearl-Harrington du Centre hospitalier de Lachine (de 1988 à 1999) ainsi que du conseil administratif de ce même établissement de santé (de 1989 à 1999).

Online as of: September 27, 2011