L'Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec - La plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec.

Paul-André Crépeau (1926 – 2011)

Officier (2000)

Né en 1926, à Gravelbourg en Saskatchewan, Paul-André Crépeau est professeur émérite de la Faculté de droit de l'Université McGill. Il a joué un rôle de premier plan au sein de la première génération de véritables universitaires dans le domaine de l'enseignement du droit au Québec. Nommé d'abord à la Faculté de droit de l'Université de Montréal en 1955, M. Crépeau est devenu professeur à l'Université McGill en 1959. En tant que premier titulaire de la chaire Arnold Wainwright en droit civil de cette université, et ce, depuis 1976 jusqu'à sa retraite en 1994, M. Crépeau a profondément marqué le milieu universitaire québécois et a contribué à transformer en véritables lieux de savoir les facultés québécoises de droit.

Animé par les traditions des universités d'Oxford et de Paris, et fort de l'expérience de sa thèse de doctorat en droit comparé qui, dès sa parution, a été accueillie comme une œuvre majeure et honorée du prix Robert-Dennery par la Faculté de droit de Paris, M. Crépeau a assumé, avec beaucoup de confiance au moment de son arrivée en faculté, son rôle d'universitaire. Tout le sérieux de la vocation universitaire de M. Crépeau se vérifie par ses nombreuses publications. Ses écrits en droit des obligations, en droit médico-hospitalier et en droit international privé, les éditions, critique et historique, du Code civil du Québec qu'il a préparées en collaboration avec son collègue le professeur John E. C. Brierley, sa direction du comité de rédaction du Dictionnaire de droit privé, ont fait de Paul-André Crépeau l'autorité première dans le domaine de la tradition civiliste au Québec. Son souci pour l'épanouissement de la doctrine universitaire en droit se confirme par sa décision, en 1975, de fonder le Centre de recherche en droit privé et comparé du Québec. Situé à l'Université McGill, ce centre de recherche interuniversitaire parraine des publications importantes en droit civil, dont le Traité de droit civil, le Dictionnaire de droit privé et les Lexiques bilingues/Private Law Dictionary and Bilingual Lexicons, qui sont sous sa direction. Ce centre de recherche constitue toujours le lieu privilégié de recherche sur le droit privé du Québec.

L'intérêt soutenu pour le droit comparé dont Paul-André Crépeau a su faire preuve lui a valu l'honneur d'enseigner, de 1962 à 1968, le droit international privé comparé à la Faculté internationale de droit comparé de Strasbourg; il l'a aussi porté à participer aux activités et aux travaux de l'Académie internationale de droit comparé, dont il fut le président de 1990 à 1998. Depuis 1986, il fait partie, au sein de l'Institut international pour l'unification du droit privé de Rome (UNIDROIT), du groupe de travail qui a pour mission d'élaborer un projet d'unification internationale des principes relatifs aux contrats du commerce international.

Cette participation aux travaux d'UNIDROIT l'a incité à publier, en 1998, avec la collaboration de Mme Élise M. Charpentier, chercheure au centre de recherche, une monographie intitulée Les Principes d'UNIDROIT et le Code civil du Québec : valeurs partagées? En 1999, il publiait un article fondamental sur « La fonction du droit des obligations », dans la Revue de droit de McGill.

Dans la renaissance du droit civil du Québec et, notamment, dans la réforme du droit privé qui a mené, en 1991, à l'adoption du nouveau Code civil du Québec, Paul-André Crépeau est une figure de proue. Nommé en 1965 par le gouvernement de l'époque à titre de président de l'Office de révision du Code civil, M. Crépeau a dirigé une immense opération visant à réformer et à refondre le droit civil du Québec dans un nouveau code civil digne d'un système juridique arrivé à maturité. Il a mis sur pied des dizaines de comités de travail et a dirigé l'Office jusqu'au moment de la publication du Rapport sur le Code civil / Report on the Civil Code, vol. I : Projet de Code civil (786 p.), vol. II : Commentaires, (2 tomes, 1109 p.), et de la présentation du rapport à l'Assemblée nationale en juin 1978. La communauté juridique reconnaît que Paul-André Crépeau a joué le rôle de père spirituel du nouveau Code civil du Québec.

Mise à jour

Le prix Paul-André-Crépeau a été créé en 2001 par l'Association du Barreau canadien pour couronner les travaux de recherche marquants en droit du commerce international.

Paul-André Crépeau a été fait compagnon de l'Ordre du Canada (1992) et commandeur de l'Ordre des arts et des lettres de France (2004). Il a reçu le prix Droits et Libertés, de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (Québec, 2000), le Prix du Québec Léon-Gérin (2002) et la Médaille du Barreau de Montréal (2004).

Il a reçu des doctorats honorifiques de l'Universités d'Ottawa (1971); du Osgoode Hall Law School, de l'Université York (Toronto, 1984); du Dalhousie Law School (Halifax, 1989); de l'Université Robert-Schuman (Strasbourg, 1990); de l'Université de Montréal (1994); de l'Université Panthéon-Assas (Paris II, 2001) et de l'Université Laval (2004).

(Mis à jour en mai 2007)

Online as of: September 27, 2011

Video

Search this site