Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Jacques Normand (1922 – 1998)

Chevalier (1994)

Né à Québec en 1922, Jacques Normand amorce sa carrière en 1941 comme annonceur à la radio à Québec, on lui demande même de chanter dans ses émissions. C'est ainsi que CBV-Québec (SRC) lui propose de chanter avec un grand orchestre à l'émission Ici on chante. Diffusée dans tout le Canada, cette émission retient l'attention d'Henry Deyglun, écrivain et homme de théâtre qui l'invite à tenir un rôle dans le radioroman Vie de famille. En 1944, Jacques Normand connaît du succès pendant plusieurs mois au Bal Tabarin de New York en interprétant des chansons de Maurice Chevalier. À son retour à Montréal, il devient l'un des premiers animateurs de la nouvelle station de radio CKVL (Verdun). Avec Jacques Desbaillets et, plus tard, Guy Mauffette, il anime la très populaire émission La parade de la chansonnette française qui relance la chanson populaire française ici, interrompue par la guerre, fait connaître de nouvelles vedettes, crée un palmarès de chansons populaires et apporte la reconnaissance d'un nouveau marché par les Français. C'est aussi le début de carrières internationales dont celle de Félix Leclerc, Leyrac, Blanchet, Lévesque, Ferland. Il anime également, en direct du cinéma Bijou, l'émission de variétés Le fantôme au clavier (CKVL, 1947-1950) avec le pianiste Billy Munroe.

Jacques Normand enregistre ses premiers disques chez RCA Victor en 1948. La même année, il coanime Y’a du soleil (CKAC). Déjà vedette dans les cabarets, Jacques Normand devient, en 1949, l'âme des nuits de Montréal en animant le cabaret Le Faisan doré.

Jacques Normand est élu l'artiste le plus populaire du Canada français en 1949 par l'hebdomadaire Radio-monde. À la naissance de la télévision québécoise en 1952, Jacques Normand anime Café des artistes qui devient un tremplin pour de nombreux artistes locaux. Toujours dans les années 1950, il anime l'émission de variétés Porte ouverte (SRC) et devient directeur artistique et animateur des cabarets Le Continental, Les Trois Castors et Le Saint-Germain-des-Prés, faisant souvent équipe avec son ami Gilles Pellerin. Au début des années 1960, Jacques Normand anime successivement les émissions de variétés Music-Hall, En habit du dimanche et Tête d'affiche à la télévision de la SRC. De 1962 à 1969, il anime avec Roger Baulu Les couche-tard (SRC), Talk-show auquel le public l'associe encore aujourd'hui et demeure sa plus grande réussite. Il a publié les récits autobiographiques Les nuits de Montréal (Montréal, Éditions La Presse, 1974) et De Québec à Tizi-Ouzou (Montréal, 1980, Éditions Stanké) et a tourné en 1966 dans le film français Ils sont nus.

Sa discographie contient plusieurs titres et un album, Jacques Norrnand à Québec, a été enregistré en spectacle au cabaret La porte St-Jean à Québec.

Online as of: September 27, 2011