Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Peter Shumlin

Officier (2016)

En qualité de gouverneur, Peter Shumlin a fortement consolidé les liens de coopération entre le Vermont et le Québec sous les gouvernements Charest, Marois et Couillard. Cet ancien président de la Democratic Governors Association a permis d’élargir la collaboration entre les deux États à des thèmes nouveaux comme la lutte contre les changements climatiques, l’électrification des transports et la santé publique.

M. Shumlin naît en 1956, dans le sud-est du Vermont, à Battleboro. Après avoir obtenu un baccalauréat en enseignement de l’Université Wesleyenne du Connecticut (1979), il se fait, un temps, professeur.

En 1983, il prend, avec son frère, le relai de ses parents pour leur agence de voyages spécialisée dans les séjours estudiantins (sociohumanitaires, socioéducatifs, linguistiques, etc.). Pendant de nombreuses années, dont en 2003-2006, il est le codirigeant de cette entreprise ayant pignon sur rue dans la petite localité vermontoise de Putney. Toujours sur le plan professionnel, il est aussi actif en tant qu’associé de plusieurs sociétés actives dans les secteurs de l’immobilier résidentiel et commercial du sud-est du Vermont. Il gère, en plus, une ferme laitière à Westminster, pas très loin de Putney.

Dès 1980, il occupe son premier mandat public. À 24 ans, il est élu au selectboard (organe de gouvernance exécutif) de Putney. Il y reste jusqu’en 1990, année où la gouverneure du Vermont le nomme à un siège laissé vacant à la Chambre des représentants, au sein de laquelle il sera élu pour un mandat complet de deux ans. À l’automne 1992, il intègre le Sénat de l’État, étant rattaché au comté de Windham. Au cours de ses sept mandats, non consécutifs (1992-11 à 2002-11 et 2006-11 à 2010-11), il est president pro tempore du Sénat à cinq reprises.

À partir de 2011, il est gouverneur du Vermont, élu sous la bannière démocrate. En 2017, sans solliciter un quatrième mandat, il quitte ses fonctions, avec un bilan honorable (redressement de l’emploi salarié, remise en état de l’infrastructure routière, expansion de la couverture territoriale du numérique à haut débit, étiquetage obligatoire des aliments issus du génie génétique, entre autres choses).

Online as of: September 27, 2011

Search this site