Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Roger Lemelin (1919 – 1992)

Officier (1989)

Né à Québec le 7 avril 1919, Roger Lemelin étudia chez les Frères des écoles chrétiennes et à l'Institut Thomas, section des études commerciales. Un accident de ski interrompt le début de sa carrière; fréquentant assidûment la bibliothèque de la Législature, il y rencontre monsieur Jean-Charles Bonenfant qui le guide et l'encourage à entreprendre des études d'autodidacte.

En 1940, il se joint à l'équipe de la revue littéraire Regards et suit des cours de philosophie à l'Académie de Québec. Des textes de Roger Lemelin paraissent, à cette époque, dans les revues Regards et Amérique française. C'est en 1944 que monsieur Lemelin publie son premier roman: Au pied de la Pente douce. En 1946, il se mérite successivement, pour cette oeuvre, le prix David et le Prix de la langue française. Ce roman est à l'origine d'une série d'émissions sur les ondes de Radio-Canada intitulée La butte aux moineaux. En 1946 et 1947, il reçoit les bourses Guggenheim et Rockefeller. Vient ensuite la publication de son second roman, Les Plouffe (1948) qui sera aussi publié à Paris et, en anglais, à Londres. De 1948 à 1952, Roger Lemelin fut reporter-correspondant au Québec pour les revues Time, Life et Fortune. Il écrit aussi un recueil de nouvelles, Fantaisies sur les péchés capitaux, publié en 1950, et signe son premier scénario de film, L'homme aux oiseaux, produit par l'Office national du film en 1951. L'année suivante, il obtient le Prix de Paris pour son roman Pierre le magnifique, traduit en anglais (In Quest of Splendor) et en néerlandais.

La Famille Plouffe fait son apparition à la télévision de Radio-Canada en 1953 après avoir pris l'antenne à la radio, un an auparavant. Diffusée également sur le réseau anglais, cette série tiendra l'écran jusqu'en 1959. Meilleur auteur pour la télévision, il se voit remettre le Liberty Trophy en 1955. Les séries télévisées En haut de la Pente douce et Le petit monde du Père Gédéon succèdent à La Famille Plouffe au début des années '60.

Après avoir fondé une maison de publicité, monsieur Lemelin accompagne le premier ministre du Canada dans son périple en Russie. Il y consacre un long reportage qui est publié dans La Presse. Il devient président-directeur général et éditeur de ce quotidien en 1972 et occupe cette fonction jusqu’en 1981. Il en demeure « Éditeur émérite».

Déjà membre de la Société royale du Canada depuis 1949, Roger Lemelin continue de recevoir la consécration de sa carrière et de son oeuvre. En 1965, l'Académie française lui remet la Médaille de la langue française. Élu membre canadien de l'Académie Goncourt en 1974 et membre du Temple de la renommée de la presse canadienne en 1978, il a également reçu un doctorat ès-lettres honoris causa de l'Université Laurentienne de Sudbury et un doctorat en droit honoris causa de l'Université de Windsor. Compagnon de l'Ordre du Canada depuis 1980, monsieur Lemelin a été accueilli cette année au sein de l'Académie des Grands Québécois.

En 1979, monsieur Lemelin publie un recueil d'essais, Les voies de l'espérance et, en 1980, un recueil de contes et de souvenirs, La culotte en or.

Au début de la présente décennie, Roger Lemelin reprend contact avec le cinéma. Il prépare alors, avec Gilles Carle, le scénario du film Les Plouffe et, avec Denys Arcand et Gilles Carle, le scénario du film tiré de son roman Le crime d'Ovide Plouffe.