Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Denis Szabo (1929 – 2018)

Officier (1998)

Denis Szabo était un sociologue de formation, spécialisé en criminologie. Beaucoup estiment qu’il était, au Québec, le père de la criminologie, pour avoir participé au processus d’institutionnalisation et d’autonomisation de ce domaine d’étude. Il a, en effet, permis à la criminologie de se détacher des disciplines classiques (la psychologie, la sociologie, le droit, etc.) et de s’épanouir, par l’enseignement universitaire, dans divers milieux québécois de pratique, notamment policier, judiciaire, correctionnel et psychosocial. De plus, M. Szabo a contribué à corriger les dysfonctionnements du système de justice du Québec par son influence au sein de commissions d’enquête ayant trait aux questions judiciaires et pénales, auprès desquelles il a été directeur de recherche dans les années 1960 et 1970. En outre, il a été consultant, dans le domaine des sciences pénales et criminologiques, pour les gouvernements français et hongrois ainsi que pour l’Unesco, l’ONU et le Conseil de l’Europe.

M. Szabo naquit à Budapest, en Hongrie, en 1929. Jeune, il a fait l’école militaire, avant de se former en sociologie à l’université de sa ville natale. Puis, après avoir fui son pays, en 1949, il a fréquenté tour à tour l’Université catholique de Louvain et l’École pratique des hautes études de la Sorbonne.

En 1958, fort d’un doctorat en sciences sociales et politiques, avec une thèse qui mettait en lumière les rapports entre l’urbanisation et la criminalité, il se joignit au Département de sociologie de l’Université de Montréal.

En 1960, au sein de ce département, il créa une unité d’enseignement de la criminologie, qui est assez rapidement devenue autonome en se muant, dans un premier temps, en département et, dans un second temps, en école professionnelle (sous la dénomination École de criminologie). La même année, il prit l’initiative de fonder la Société de criminologie du Québec. De cette dernière, il a été le secrétaire général de 1960 à 1969.

En 1968, il lança, à destination des scientifiques et des professionnels de la justice pénale, la revue semestrielle Acta Criminologica, rebaptisée Criminologie en 1975. Dès les débuts, il a été le rédacteur en chef de ce périodique publié aux Presses de l’Université de Montréal.

En 1969 et 1970, voulant mutualiser les efforts de recherche, il mit sur pied, au titre de directeur, le Centre international de criminologie comparée, et ce, grâce à un partenariat scientifique établi entre l’Université de Montréal et la Société internationale de criminologie.

De 1978 à 1985, il était à la tête de la Société internationale de criminologie. Durant la même période, à partir de 1980, il était aussi directeur scientifique de la Revue internationale de criminologie et de police technique.

En 1987, il participa à la création, à Genève, de l’Association internationale des criminologues de langue française.

Tout au long de sa carrière, M. Szabo a publié, comme rédacteur, corédacteur ou codirecteur, des ouvrages liés à son domaine d’enseignement et d’étude : L’inceste en milieu urbain (1958), Crimes et villes (1960), Criminologie (1965), Déviance et criminalité – textes (1970), L’adolescent et la société (1972), Criminologie et politique criminelle (1978), Traité de criminologie empirique (1985), Science et crimes (1986), De l’anthropologie à la criminologie comparée (1993). Certains ont été traduits en plusieurs langues. Il était aussi l’auteur de nombreuses études criminologiques.

Vidéo

Recherche dans le site