Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Pierre Ferron (1937 – 2021)

Chevalier (2004)

Pierre Ferron a eu une brillante carrière d’otorhinolaryngologiste, dont une partie essentiellement consacrée aux implants cochléaires, destinés aux personnes atteintes d’une surdité sévère ou profonde qui ne peuvent pas tirer profit d’un appareil acoustique. Ce chirurgien renommé a aussi été professeur agrégé de clinique à l’Université Laval et directeur du service otorhinolaryngologique et ophtalmologique de l’Hôtel-Dieu de Québec. C’est lui qui a opéré les deux enfants de René Simard et Marie-Josée Taillefer.

Le Dr Ferron vit le jour à Québec en 1937. Quelques années après sa naissance, ses parents se sont installés à Montréal. M. Ferron a étudié la médecine à l’Université de Montréal, de 1962 à 1966, puis a terminé une spécialisation en otorhinolaryngologie au même établissement en 1969. Il reçut le titre de fellow du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en 1971.

Très tôt, il s’est intéressé de près aux techniques de stimulation du nerf auditif ou cochléaire.

En 1973, il assista, avec les percées médico-technologiques, à l’apparition du terme implant cochléaire. Un implant cochléaire est un appareillage électroacoustique qui restitue la fonction auditive des personnes qui en sont privées à la suite d’une lésion congénitale ou acquise de l’oreille interne.

En 1978, le Dr Ferron suivit, à Paris, le premier cours international sur l’implant cochléaire.

En 1979, alors attaché au Centre de l’ouïe et de la parole de l’Hôtel-Dieu de Québec et soutenu par l’Université Laval, il monta un programme de recherche sur les implants cochléaires et y réunit une équipe multidisciplinaire qui devait se pencher notamment sur l’électronique d’un implant type ou idéal.

En 1983, il créa, avec sa femme, la Fondation du Québec pour la recherche sur l’implant cochléaire, laquelle a lancé, au cours de la même année, le Programme pour l’implant cochléaire, à l’Hôtel-Dieu de Québec. Des liens ont aussitôt été établis avec des programmes semblables en place à Vancouver et à Toronto.

En 1984, le Dr Ferron effectua la première pose d’un implant cochléaire multicanal au Canada. L’opération de six heures a été réalisée, à l’Hôtel-Dieu de Québec, sur un sujet adulte qui présentait une surdité totale des deux oreilles. Une semaine après l’opération, on a précédé à la stimulation externe des électrodes implantées chez le sujet, qui a pu entendre les sons artificiels, mais qui a dû apprendre à les interpréter en réadaptation.

En 1986, huit personnes avaient reçu un implant cochléaire, grâce au programme spécial de l’Hôtel-Dieu de Québec, et une vingtaine d’autres attendaient l’opération.

En 1987, un premier enfant avec une surdité acquise a subi une implantation cochléaire. Il s’agissait alors du premier enfant à recevoir un implant cochléaire multicanal au Canada, et ce, à très peu d’intervalle du premier enfant au monde. Le Dr Ferron réalisa l’intervention.

En 2000, après une décennie phénoménale de miniaturisation et d’électronisation, le Dr Ferron dota, en urgence, un enfant de cinq mois d’un implant cochléaire; une première mondiale pour une personne aussi jeune.

En 2004, année où l’on dénombrait plus de 540 personnes ayant reçu un implant cochléaire au Québec, il continuait à présider, comme aux débuts, la Fondation du Québec pour la recherche sur l’implant cochléaire.

Vidéo

Recherche dans le site