Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Jacques Lévesque

Chevalier (2002)

Né en 1940 à Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean, Jacques Lévesque appartient à la deuxième génération des diplômés québécois en sciences sociales, à la suite des Dumont, Rocher, Dion, Falardeau, tous élèves du père Georges-Henri Lévesque, fondateur de la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval. Après une maîtrise en sciences politiques de l'Université de Montréal, il obtient un doctorat de l'Institut d'études politiques de Paris en 1968.

Lorsque l'Université du Québec à Montréal (UQAM) crée son Département de science politique en 1969, elle lui propose d'en être le directeur fondateur. De juin 1972 à septembre 1973, il est invité à titre de chercheur en résidence du Russian Research Centre de l'Université Harvard. Il séjourne aussi à Berkeley, de 1985 à 1987, à titre de professeur invité du Département de science politique de l'Université de Californie. En 1989, il devient directeur fondateur du Centre d'études des politiques étrangères et de sécurité (CEPES) de l'UQAM et il est élu doyen de la Faculté de science politique et de droit de cette université en 1999.

Dès le début de sa carrière, M. Lévesque est l'un des spécialistes les plus en vue du monde communiste et oriental. Il analyse les conflits sino-soviétiques et ceux d'Europe de l'Est dans plusieurs ouvrages qui reçoivent d'élogieuses critiques et qui le classent parmi les plus éminents analystes de la guerre froide qui couvre trois continents. Ses livres sur le conflit sino-soviétique ou les relations entre l'URSS et la révolution cubaine sont suivis par plusieurs ouvrages très appréciés publiés par de prestigieuses maisons d'édition européennes et traduits, entre autres, en polonais et en hongrois. Il codirige aussi des ouvrages qui traitent tant des conflits sino-soviétiques que des relations du monde communiste avec l'OTAN.

La réputation de son ouvre écrite est renforcée par son talent d'animateur, d'organisateur et d'expert-conseil. En 1985, 1987 et 1989, il est invité par le secrétaire d'État aux Affaires extérieures du Canada pour la préparation de visites en URSS et en Europe de l'Est. Il témoigne à diverses reprises devant le comité parlementaire des Affaires extérieures du Canada et ses sous-comités et il est conseiller spécial à l'ambassade du Canada aux Nations Unies à l'automne 1984 et en juin 1988.

Membre de la Société royale du Canada depuis 1982, boursier Killam en 1992 et en 1994, Jacques Lévesque a été fait chevalier de l'Ordre de la Légion d'honneur en 2000.

Vidéo

Recherche dans le site