Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Pierre-André Julien

Chevalier (2006)

Pierre-André Julien est spécialiste de la PME et de l’entrepreneuriat. Ses travaux ont profondément influé sur la pratique des petites et moyennes entreprises (PME) ainsi que sur la définition de plusieurs politiques nationales et supranationales y afférentes. Sa notoriété lui a permis d’être associé aux projets de plusieurs grands organismes internationaux.

M. Julien est né à Trois-Rivières, en 1939. Il est titulaire d’un baccalauréat en sciences commerciales de l’Université Laval ainsi que d’une licence et d’un doctorat en sciences économiques de l’Université catholique de Louvain. De 1975 à 2005, il est professeur-chercheur à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). En 2013, il y demeure comme professeur émérite, rattaché à l’Institut de recherche sur les PME.

Parallèlement à ses activités scientifiques dans le domaine de la prospective socioéconomique, M. Julien commence à s'intéresser de près au phénomène de la PME en 1976. Il l’étudie d’abord au sein d'un noyau de recherche appelé à prendre de l’ampleur : ce dernier devient un petit laboratoire en 1978, puis le Groupe de recherche en économie et gestion des PME, en 1985, et, en 1997, l’Institut de recherche sur les PME de l’UQTR, que M. Julien est appelé à diriger. En 1980, il contribue à mettre en place, à l’UQTR, la première maîtrise en entrepreneuriat/PME au Canada. En 1988, il cofonde la Revue internationale PME, spécialisée dans le domaine de la recherche concernant l’économie et la gestion des PME. Il en sera le directeur jusqu’en 2005. Grâce à lui, cet organe ne cessera de connaître un rayonnement considérable, avec des auteurs provenant de nombreux pays.

En 1996, M. Julien prend les rênes de l’Association internationale de recherche en Entrepreneuriat et PME, qu’il vient alors de cofonder. Cette dernière est l’équivalent francophone de l’ICSB (International Council for Small Business) qui, en 2010, lui conférera son titre le plus prestigieux, celui de Wilford White Fellow.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018