Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Gilles Marcotte (1925 – 2015)

Officier (2008)

Gilles Marcotte était à la fois un témoin privilégié et un acteur marquant de la vie littéraire québécoise. En tant que chroniqueur, critique, romancier, nouvelliste, essayiste et professeur de littérature, il s'était distingué par une œuvre remarquable rédigée dans un style admirable de précision et d’élégance et s'était imposé comme grand interprète des littératures québécoise et française.

M. Marcotte naquit à Sherbrooke en 1925. Il avait fait ses études de littérature à l'Université de Montréal et à l'Université Laval, où il avait obtenu respectivement une maîtrise et un doctorat.

Journaliste à La Tribune, puis directeur des sections littéraire et artistique du Devoir (1948-1955) et de La Presse (1961-1966), il travailla à titre de réalisateur à Radio-Canada (1955-1957) et de scénariste-recherchiste à l'ONF (1957-1961), avant de devenir professeur de littérature à l'Université de Montréal en 1965. Jusqu’à sa retraite, en 1995, il y forma des générations de lettrés à qui il communiquait sa passion. Il fut nommé professeur émérite en 1997.

Gilles Marcotte avait plus de 25 titres à son actif et pas moins de 1 500 articles, dont plusieurs ont paru dans les Écrits du Canada français, Liberté et Cité libre. Il fut critique littéraire au magazine L’actualité durant plus d’un quart de siècle. Outre la littérature, il écrivait sur la musique, en particulier dans la revue Liberté, et avait réuni en recueil plusieurs de ses chroniques.

Son œuvre de romancier et d’essayiste est notable. De son premier roman, Le poids de Dieu (1962), jusqu’à sa dernière publication, Littérature et circonstances (2015), il aura tracé un portrait intellectuel et moral d’une extrême acuité du Québec depuis la Révolution tranquille.

L’Anthologie de la littérature québécoise, dont il avait dirigé la rédaction, est une somme étudiée partout où sont enseignées la littérature et la culture québécoises. Avec ses quatre volumes, qui totalisent près de 2 000 pages, elle constitue un legs colossal.

Gilles Marcotte avait été nommé membre de l’Ordre du Canada en 1996 et membre de l’Ordre des francophones d'Amérique en 2004. Le prix Athanase-David lui avait été attribué pour l’ensemble de son œuvre, en 1997, et une dizaine d’autres prix lui avaient été décernés.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018