Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Robert Normand

Officier (2009)

Robert Normand, grand commis de l'État québécois, a contribué de manière notable à la Révolution tranquille et à la naissance d'un Québec moderne.

M. Normand est né à Montréal, en 1936. Il est bachelier ès arts de l'Université de Montréal (1956), licencié en droit de l'Université de Sherbrooke et diplômé de l'Institut d'études politiques de l'Université de Paris (1962). Il a été admis au Barreau du Québec en 1960 et fait conseiller de la reine en 1971.

Dans l'administration publique québécoise, M. Normand a accompli, sur une période de trente ans, des tâches très variées avec compétence et intégrité. Il a été sous-ministre en titre, pendant dix-huit ans, de la Justice, des Finances et des Affaires intergouvernementales. Il a aussi travaillé étroitement avec sept premiers ministres issus de trois formations politiques différentes. Il a également dirigé Télé-Québec pendant trois ans.

M. Normand a piloté en 1964 la mise à jour du corpus des lois-cadres, mieux connu sous le nom des Statuts refondus, et participé directement à la rédaction des projets de loi qui ont donné naissance au ministère de l'Éducation, à l'Université du Québec, aux cégeps, à l'aide sociale, au nouveau rôle des coroners, au cadre législatif des condominiums, à l'indemnisation des victimes d'actes criminels, à la Charte des droits et libertés de la personne, ainsi qu'à l'aide juridique.

De plus, à un moment charnière de l'histoire du Québec, il s'est occupé activement du déroulement des grandes commissions d'enquête qui ont porté sur le crime organisé et l'industrie de la construction.

Toute sa carrière s'est déroulée au service du public tant au gouvernement que dans le secteur privé, là où il a excellé dans de nombreuses activités économiques, sociales, culturelles et communautaires, surtout à l'époque où il était président et éditeur du quotidien de Québec Le Soleil (1987-1993).

Robert Normand, qui est aussi chevalier de la Légion d'honneur, a fait preuve d'une autorité morale exceptionnelle, d'une loyauté sans faille et d'un attachement hors pair à l'intérêt public.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019