Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Micheline Legendre (1923 – 2010)

Chevalière (1991)

C'est en 1945 que s'ouvre la carrière de madame Legendre alors qu'étudiante au Collège Jésus-Marie elle est initiée à l'art de la marionnette par Albert Wolff, de Munich. Sous sa direction, elle prend part aux représentations de Bastien et Bastienne, opéra de Mozart, donné sous les auspices de la Société des Festivals de Montréal. À plusieurs reprises, elle travaille avec la troupe de New York Sue Hasting’s Marionette. En 1948, Albert Wolff quitte le Canada pour s'établir en Amérique du Sud. Il donne alors son équipement de marionnettiste à Micheline Legendre pour lui permettre de créer une troupe canadienne. En mai 1948, sa jeune équipe donne son premier spectacle Le plus rusé des hommes... c'est sa femme, chanson de folklore dramatisée.

En 1951 durant un séjour prolongé en Europe, Micheline Legendre étudie les différentes techniques de marionnettes avec les plus grands maîtres. À Paris, elle fut l'élève de Jacques Chesnais. Puis elle fit des stages successifs en Angleterre, en Autriche, en Allemagne, en Italie et principalement en Sicile.

En septembre 195l, elle eut l'honneur d'être la représentante de l'Amérique et de la France au Congrès international de la Marionnette tenu à Dusseldorff, Allemagne. En 1952, elle revient au Canada où elle tourne son premier film pour l'Office national du film du Canada. De 1952 à 1957, elle mène concurremment deux carrières: marionnettiste et étudiante à l'Institut d'études médiévales Albert-le-Grand (Faculté de philosophie) d'abord élève, puis assistante-professeur en histoire de l'art, à l'Université de Montréal.

Jusqu'à ce jour, Les marionnettes de Montréal ont donné plus de 16 000 représentations à Montréal et à l'extérieur, devant plus de 2 500 000 spectateurs avec 1 170 marionnettes. Micheline Legendre a donné plus de 200 spectacles publicitaires, a tourné trois films et une série de 52 films éducatifs, plus de 400 représentations à la télévision de Radio-Canada.

Auteur d'un ouvrage Marionnette, art et tradition publié chez Leméac en 1986, madame Legendre est aussi membre du conseil d'administration, section théâtre, du Conseil des Arts de la Communauté urbaine de Montréal.

Enfin, madame Legendre a récemment adapté à la télévision le conte de Marguerite Yourcenar Comment Wang-Fô fut sauvé. Cette présentation constitue l'un des sommets de cet art si particulier. Son immense collection de marionnettes constitue un apport inestimable à l'histoire du théâtre québécois et international au Québec.

Vidéo

Recherche dans le site