Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Georges-Hébert Germain (1944 – 2015)

Chevalier (2014)

Aussi prolifique qu’éclectique, Georges-Hébert Germain figure parmi les plus grandes plumes du Québec.

M. Germain naquit aux Écureuils (Donnacona) en 1944. Après des études classiques à Trois-Rivières et à Montréal, il obtint un baccalauréat ès arts (1964) et une licence en géographie (1969) de l'Université de Montréal.

En 1969, il entra au quotidien La Presse, où il fut, tout au long des années 1970, un éblouissant chroniqueur rock, puis un habile critique de variétés et de cinéma. Rapidement, son style particulier ainsi que le regard original et pénétrant qu'il posait sur l’actualité culturelle, en firent un journaliste que l’on sollicita grandement à la radio et à la télévision.

De 1980 à 1996, il fut journaliste-reporteur au mensuel d’information L'actualité. Il y signa des articles sur des sujets très divers. Il se démarqua en y publiant une extraordinaire série d'écrits consacrée aux grandes villes du monde. Ses textes journalistiques, par la finesse observationnelle et rédactionnelle, finirent par former un précieux conservatoire de toute une époque.

Parallèlement à son travail à L’actualité, M. Germain contribua à des revues mixtes et spécialisées (Châtelaine, Elle, Nous, Reader's Digest, Géo Plein air, QuébecOiseaux, Quatre-temps, Geographica…), en plus de magazines parlés (Coup d'œil, La Bande des six, La tête ailleurs…).

Qui plus est, il amorça un parcours d'écrivain, en produisant d'abord deux romans jeunesse. Puis, vers la fin de la décennie 1980, il entreprit une œuvre qui allait constituer un inventaire descriptif des principaux archétypes du Québec : les pionniers (les coureurs des bois), les bâtisseurs (la famille nombreuse, les grands ingénieurs, le Château Frontenac, le Musée des beaux-arts de Montréal), les as du sport (la Sainte-Flanelle, Guy Lafleur), les célébrités (Sol, Céline Dion, le Cirque du Soleil), les politiques (les Patriotes de 1837, Robert Bourassa), pour ne nommer que ceux-là.

Vidéo

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018