Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Jacques Proulx

Chevalier (1995)

Né à Saint-Camille le 28 avril 1939, Jacques Proulx est agriculteur en Estrie et a été président général de l'Union des producteurs agricoles jusqu'en décembre 1993. Premier vice-président de la Fédération canadienne d'agriculture, durant six ans, réélu six fois à la tête de l'UPA, producteur laitier et éleveur d'agneaux et moutons, il descend d'une longue lignée d'agriculteurs et d'agricultrices. Il s'est engagé dans le syndicalisme agricole pendant près de 30 ans, occupant divers postes électifs tant dans sa région qu'au niveau provincial et national. Il a également été actif dans le réseau des commissions scolaires locales et régionales ainsi que dans le milieu de l'assurance par son engagement au sein de la société d'assurance, Les Coopérants, notamment à titre de président du conseil d'administration, pendant près de 10 ans.

Monsieur Proulx est actuellement président de Solidarité rurale et de la Corporation de développement international de l'UPA. Durant la négociation du huitième accord au GATT, il fut membre du SAGIT (comités consultatifs sur le commerce international du Canada). À la demande du gouvernement du Québec, il a agi comme commissaire à la Commission Bélanger-Campeau. Monsieur Proulx a été honoré du titre de Patriote de l'année 1991 et a été reçu commandeur de l'Ordre du mérite agricole, en 1990. Enfin, il a siégé à titre de représentant du Canada au Comité environnement et ruralité de la Fédération internationale des producteurs agricoles. Outre les faits saillants contenus dans ces courtes notes biographiques, M. Proulx est un meneur d'hommes. Animé d'une intelligence vive, il allie des talents de leader, de négociateur et de visionnaire autour d'un personnage aux allures et aux mots folkloriques. Son action peut se diviser en trois volets. C'est sous sa présidence que l'UPA s'est constituée en lobby, puisque depuis les années 1980, l'Union n'était plus cette force électorale d'antan. C'est également sous sa présidence que l'Union s'est alliée les agricultrices - comme ceux et celles qui choisissent des productions agricoles dites marginales. De plus, il a mené deux grandes réflexions au sein de l'UPA: la ruralité et le développement durable. Enfin, il exporte le modèle d'intervention de l'Union (syndicalisme - commercialisation) à travers le monde nourrissant ainsi l'amitié entre les agriculteurs et les agricultrices du Québec et les paysans du monde. Au Québec il est le père de la conquête des marchés, issue du Sommet sur l'agriculture québécoise, à Trois-Rivières, en juin 1992, il a toujours favorisé la bonne entente entre l'Union et le gouvernement du Québec; et finalement à Ottawa, trois dossiers ont jalonné les relations UPA-Ottawa durant la présidence de Jacques Proulx : le Nid-de-Corbeau, le libre-échange et le GATT. Toutefois, la toile de fond sur laquelle se sont imprimés ces dossiers est celle de l'équité Est-Ouest.

En conclusion, M. Jacques Proulx a mené le mouvement syndical de ceux et celles qui oeuvrent en agriculture selon la grande tradition paysanne où tout est lié : la ferme à la famille, comme au village et à l'église, puis à l'assiette du consommateur et ce dans une perspective mondiale.

Vidéo

Recherche dans le site