Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Gérard Filion (1909 – 2005)

Grand officier (1989)

Né à l'Isle-Verte au Québec, le 18 août 1909, Gérard Filion fait ses premières années d'études à l'école du rang. Il sera ensuite pensionnaire pendant sept ans au séminaire de Rimouski. Il obtint son baccalauréat ès-arts de l'Université Laval en 1931 et fut diplômé de l'École des hautes études commerciales en 1934.

Il est engagé, en 1935, par l'Union catholique des cultivateurs où il occupera le poste de secrétaire général. Il y restera douze ans. C'est en 1947 qu'il est nommé directeur du journal Le Devoir où il succède à Henri Bourassa et Georges Pelletier. Il dirigea ce journal durant seize années, au cours desquelles il le réorganisa, lui redonna son souffle et l'engagea sur la voie de la stabilité financière. Dans son premier éditorial, monsieur Filion trace la voie qu'il entend suivre: «C'est mon ambition que Le Devoir devienne pour les Canadiens-français un guide d'action pratique, un étendard de conquête. Évidemment il ne manquera pas de fustiger la bêtise des hommes, mais en indiquant en même temps la route qu'on aurait dû suivre, les actes qu'on aurait dû poser». Fidèle à cet engagement, Le Devoir sera, sous sa gouverne, de toutes les luttes de la société québécoise, depuis la grève d'Asbestos jusqu'aux premières heures de la Révolution tranquille, en passant par les scandales de la moralité publique à Montréal («l'affaire Pax Plante») et celui du gaz naturel.

À trois reprises, il obtient le National Newspaper Award for editing and writing, en 1951, 1959 et 1961. Président du Conseil de presse du Québec de 1983 à 1987, sa carrière journalistique a été couronnée en 1966 par son entrée au Temple de la renommée du Club de presse de Toronto.

Bien connu du monde des affaires, monsieur Filion a agi comme directeur général de la Société générale de financement (1963-1966) et comme président de Marine Industrie Ltée (1966-1974). Il est également membre de l'Association canadienne des manufacturiers dont il assura la présidence de 1971 à 1972.

Personnalité engagée dans son milieu et dans la société québécoise, il fut élu maire de la ville de St-Bruno en 1960, fonction qu'il occupa jusqu’en 1968. Vice-président de la Commission royale d'enquête sur l'éducation au Québec de 1961 à 1966, monsieur Gérard Filion fut également vice-président du Conseil des arts du Canada de 1962 à 1964. Il est fellow de la Société royale du Canada et Compagnon de l'Ordre du Canada depuis 1970.

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019